SMAP Expo Bruxelles : Des visiteurs de la diaspora de plus en plus nombreux

SMAP Expo Bruxelles : Des visiteurs de la diaspora de plus en plus nombreux

Particularité de cette nouvelle édition, la concrétisation d’un nombre important de réservations et transactions immobilières dans les segments du moyen standing. En effet, le besoin de financement affiché par les clients reste peu ou prou identique à celui des éditions précédentes.

Le SMAP Expo Bruxelles a soufflé sa 7ème bougie. Avec cette nouvelle éditon qui s’est tenue du 4 au 6 mai, le Salon de l’immobilier et de l’art de vivre marocains entame merveilleusement bien son road show.  Bruxelles, une ville à fort potentiel d’attractivité, a attiré ainsi un visitorat qualifié et motivé par un investissement immobilier au Maroc. Pour tout achat de résidence, chaque futur acquéreur a besoin d’être conseillé et conforté dans ses choix. Les milliers de visiteurs qui se sont rués sur le salon ont rencontré 35 exposants présentant plus d’une centaine de projets dans tous les segments et couvrant plus de 30 villes du Royaume.

Cette diversité de promoteurs immobiliers a donné un large choix pour les visiteurs sur les différents programmes immobiliers dans les différentes régions du Maroc. Par conséquent, le SMAP répond à un besoin spécifique et avéré. Des visiteurs de plus en plus nombreux, venus notamment des pays voisins, ont fait le déplacement pour découvrir les offres de ce rendez-vous de référence.

Le SMAP regroupe physiquement en un seul lieu les principaux acteurs du secteur immobilier et informe sur la vitalité d’un marché en expansion et en pleine mutation. Son succès repose non seulement sur une expertise aguerrie de l’immobilier marocain et de la diaspora marocaine, mais surtout sur une exigence constante de qualité, dans la conception comme dans l’organisation. Au fil des années le salon a su également joindre l’utile à l’agréable en organisant des conférences-débats afin d’apporter les éclaircissements nécessaires pour les futurs acquéreurs.

Cette fois, l’accent a été mis sur les banques participatives. Présentées comme une nouvelle forme non conventionnelle de financement, elles reposent essentiellement sur la formule Mourabaha.  La parole a été donnée au président du directoire de Bank Assafa, Youssef Baghdadi, pour éclairer les lanternes de l’audience.

Selon ce dernier, la Mourabaha est aujourd’hui le principal outil utilisé par les banques islamiques. Il s’agit d’un contrat de vente au prix de revient majoré d’une marge bénéficiaire connue et convenue en toute transparence entre l’acheteur et le vendeur. La banque islamique achète le bien au comptant auprès du fournisseur, et le revend à un prix majoré à l’acheteur. D’autres conférences tenues par des notaires ont suscité l’intérêt des visiteurs souhaitant connaître les démarches à suivre et comment échapper à toute duperie.

Confortés par les explications des notaires, nombreux étaient les visiteurs qui se sont lancés dans l’achat d’un bien immobilier. «Le Marocain a l’étoffe d’un bâtisseur et souhaite entreprendre dans son pays. J’ai la volonté d’investir et d’accéder à  la propriété dans mon propre pays. Au lieu d’accéder d’une façon très informelle à l’offre de logement au Maroc, je suis venu des Pays-Bas pour profiter de cet événement et investir dans la mesure de mes capacités», affirme un visiteur.

Du côté des exposants, on souligne qu’un grand nombre de visiteurs envisage un achat soit dans l’immédiat, soit au plus tard dans le courant de l’année en cours. L’engouement a été palpable également du côté des banques. Particularité de cette nouvelle édition du SMAP Immo, la concrétisation d’un nombre important de réservations et transactions immobilières dans les segments du moyen standing. En effet, le besoin de financement affiché par les clients reste peu ou prou identique à celui des éditions précédentes. Selon Ahmad Akrim, assistant commercial chez la BMCE, ce besoin tournerait entre 400.000 et 500.000 dirhams par demande.

Le salon qui constitue un véritable baromètre des investissements immobiliers étrangers au Maroc reste donc un moyen efficace pour les promoteurs de commercialiser leurs projets en dehors du Royaume.

Cette 7ème édition a permis d’accéder aux meilleurs choix allant des plus confortables aux excellents dans un seul endroit qui réunit offre et demande. La présence coinjointe des promoteurs, banques et notaires a été considérée par les nombreux visiteurs comme une aubaine et un gage de réussite. Cette complémentarité concourt à une prise de décision rapide et une concrétisation d’achat optimale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *