SMAP Expo Bruxelles: La saga continue

SMAP Expo Bruxelles: La saga continue

La 6ème édition du SMAP Expo Bruxelles s’inscrit dans le succès de sa précédente. Près de 40.000 visiteurs ont fréquenté l’édition 2015 réaffirmant ainsi le poids économique que revêt cet événement.

Le SMAP Expo franchit avec succès sa première étape. Avant de se rendre à Paris, le roadshow de l’immobilier marocain a remporté un grand succès à Bruxelles. Cette escale, première du périple 2016, a connu une forte affluence. Près de 1 million de MRE de la région ont été ciblé par cette 6ème édition qui s’est tenue du 5 au 8 mai.

En effet, les Marocains de Belgique et même ceux des Pays-Bas et d’Allemagne sont venus nombreux à la découverte des offres immobilières au Maroc. Le SMAP Expo Bruxelles a mis à l’honneur la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Un stand de 150 mètres carrés a été aménagé, dans ce sens, rassemblant les principaux acteurs de la région. Citons dans ce sens le Conseil régional, le Centre régional d’investissement, l’Agence de promotion et du développement du nord, la Société de gestion du port de Tanger ville, la société Al Omrane Al Boughaz et le Conseil régional du tourisme. L’occasion étant de communiquer sur les opportunités d’affaires offertes par la région et son potentiel en tant que zone attractive pour l’investissement.

Offre, conseil et financement au rendez-vous

Etendu sur une superficie d’exposition et d’animation d’environ 10.000 mètres carrés, le SMAP Expo Bruxelles a présenté à ses visiteurs une offre immobilière diversifiée et adaptée à tous les budgets. Cette édition a permis aux acquéreurs potentiels d’établir des liens directs avec les promoteurs nationaux. Ceci leur a permis également de découvrir les offres de financement proposées par les banques marocaines. De même, les futurs acquéreurs ont bénéficié des meilleurs conseils de la part des juristes, notaires et spécialistes de l’immobilier. Des rencontres qui les ont aidés à émettre des décisions justes et rapides ainsi que de concrétiser, par conséquent, leurs actes d’achat de façon optimale.

Un menu scientifique varié

Un programme de conférences diversifié a été au menu de la 6ème édition du SMAP Expo Bruxelles. Les intervenants ont tenté de répondre aux différentes interrogations des futurs acquéreurs et investisseurs potentiels en vue de brosser un tableau large et complet de l’évolution du secteur immobilier au Maroc.  Un panel a été dédié au processus d’acquisition d’un bien immobilier au Maroc. Le focus a été fait sur la particularité des régimes fonciers marocains ainsi que sur la réglementation des changes au Maroc et son impact sur les transactions immobilières transnationales. Les participants à ce débat ont eu l’occasion de prendre connaissance des dispositions avantageuses inclues dans la convention fiscale entre le Maroc et la Belgique.

La nouvelle loi sur la vente en état futur d’achèvement (VEFA) a été au cœur du débat. Les intervenants ont  également échangé autour de l’acquisition immobilière et de la transmission patrimoniale. Ils ont ainsi dressé les modalités d’organisation, notamment en termes de legs, de donation et succession entre les Marocains et époux de mariage mixte en droit marocain. Les nouveaux outils de financement participatif en matière d’investissement immobilier ont été à l’ordre du programme scientifique.

Les échanges se sont axés sur les nouvelles dispositions réglementaires pour les produits issus de la finance islamique, notamment les produits «Mourabaha» et «Ijara Mountahia bi Tamlik». En outre, une étude des différents régimes fiscaux a été présentée en marge du SMAP Expo Bruxelles. Le programme scientifique a été, en outre, une occasion pour mettre en relief le rôle de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) en tant qu’acteur socialement responsable engagé dans la consolidation de la relation promoteur-acquéreur.

La performance assurée

La 6ème édition du SMAP Expo Bruxelles s’inscrit dans le succès de sa précédente. Près de 40.000 visiteurs ont fréquenté l’édition 2015 réaffirmant ainsi le poids économique que revêt cet événement. Un sondage a été effectué lors de ladite édition. Il en ressort que 33,6% des 40.000 personnes ayant visité le salon sont des primo-visiteurs. 85% du visitorat ne disposent pas d’un bien immobilier au Maroc. 41% des visiteurs veulent y acquérir un bien en moins d’un an au moment où 18,6% d’entre eux sont sur un terme supérieur à une année. Parmi les villes les plus demandées figurent Tanger suivie de Casablanca, Oujda, Agadir, Nador, Rabat, Tétouan, Berkane, Marrakech et Meknès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *