Tétouan : 20 millions de dirhams pour restaurer 250 bâtisses menaçant ruine

Tétouan : 20 millions de dirhams pour restaurer 250 bâtisses menaçant ruine

La société Al Omrane aura pour mission d’effectuer les études (spécifiques aux bâtisses menaçant ruine) ainsi que la gestion et la réalisation de l’ensemble des chantiers liés à cette opération de restauration.

Le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima veut continuer à exercer ses attributions à travers sa contribution au traitement de plusieurs épineux dossiers, dont celui de bâtiments en état de vétusté avancée à l’ancienne médina de Tétouan. A cet effet, il prévoit de participer avec quelque 20 millions de dirhams pour financer la restauration de 250 bâtisses menaçant ruine intra-muros. Et ce dans le cadre d’un projet de convention, le liant à la société Al Omrane Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dont les dispositions ont été approuvées, lundi 4 mars, lors des travaux de la session ordinaire du conseil régional au titre du mois de mars. Selon les données émises à cette occasion, cette convention s’inscrit dans le cadre du nouveau programme de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne médina de Tétouan (2019-2023). Le lancement des travaux de restauration des 250 bâtisses est prévu juste après la signature de ce partenariat par le conseil régional et la société Al Omrane et l’obtention des autorisations nécessaires pour la réalisation de ce projet.

Les deux parties sont convenues de travailler en commun et en respect avec les dispositions de cette convention en vue de réaliser l’ensemble des travaux dans un délai de 30 mois. La société Al Omrane aura ainsi pour mission d’effectuer les études (spécifiques aux bâtisses menaçant ruine) ainsi que la gestion et la réalisation de l’ensemble des chantiers liés à cette opération de restauration. Le conseil régional est engagé, en 2019, à contribuer avec 8 millions de dirhams, juste après la signature de cette convention et comme première étape de la réalisation de ce projet. Il devra, selon le même document, procéder, en 2020, au règlement du reste de l’enveloppe budgétaire (de 12 millions de dirhams).

Inscrite en 1997 au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, l’ancienne médina de Tétouan vient de bénéficier de projet de mise en valeur de ses sites historiques et culturels pour un montant global de 350 millions de dirhams, dont plus de la moitié (200 millions de dirhams) est prévue d’être assurée par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Il vient compléter d’autres programmes mis en place, dans ce même contexte, depuis 2011, en vue d’assurer la préservation de patrimoine et améliorer par conséquent son attractivité auprès de ses visiteurs nationaux et étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *