Une agence Al Omrane pour le sahara

Le holding d’aménagement Al Omrane s’agrandit. Le début de l’année 2006 connaîtra en effet la création de deux nouvelles entités sous la houlette de cet établissement public relevant du ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’une pour le Sud et l’autre pour le Nord du Royaume. L’annonce officielle de la création de la première entité, qui concernera les provinces du Sud, surviendra le 16 janvier prochain, en marge de la tenue du conseil d’administration de l’agence urbaine de Laâyoune.
Intitulée Al Omrane-Janoub (Omrane-Sud), la nouvelle institution créée sera une société d’Etat à part entière et relèvera directement du holding Al Omrane. Elle en prendra également la même configuration. Pour ce qui est des prérogatives, Al Omrane-Janoub prendra le relais de l’Etablissement régional d’aménagement et de construction ERAC-Sud. «L’objectif est d’en faire le principal intervenant public dans le domaine de l’habitat de ces régions du Sud», souligne le ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme Taoufiq Hejira.
Ainsi, elle s’occupera des tous les programmes d’habitat dans les provinces du Sud du Maroc, notamment le programme subventionné d’habitat dans cette région qui s’étale sur la période 2004-2008 et qui nécessite la somme de 1,4 milliard DH. Un programme qui, signalons-le, porte sur l’amélioration des conditions d’habitat de la population de cette région avec une grande importance accordée à l’éradication de tous les foyers d’habitat insalubre dans ces régions et entre dans le cadre d’une convention conclue entre le gouvernement et l’agence de  développement des provinces du sud. Dans ce sens, le ministre chargé de l’Habitat a précisé que tous les projets de relogement programmés pour les provinces du sud du Royaume portent sur tous les types de l’habitat insalubre «sans exception».
Des programmes qui, ajoute le ministre, sont tous «bien ficelés» aux niveaux foncier, financier et de réalisation. En tout, ce sont quelque 25.022 familles qui sont concernées par ces programmes dans  les régions de Oued-Eddahab-Lagouira, Guelmim-Smara, Laâyoune-Boujdour. 4.106 familles ont été relogées de manière définitive, soit dans le cadre de la distribution de lots de terrains ou d’un projet de construction d’unités de logement. Entrent également dans les prérogatives d’Al Omrane-Janoub les programmes d’habitat résidentiels ainsi que l’aménagement lié aux grands projets touristiques. Al Omrane-Janoub aura également en charge de piloter deux grands projets d’urbanisme et d’habitat que connaîtront les provinces du Sud du Royaume dans les années à venir. Il s’agit de la mise en place de deux villes nouvelles, respectivement près de Laâyoune et de Dakhla. Pour ce qui est de la deuxième filiale, elle aura pour nom Al Omrane-Boughaz.
Elle aura en charge la coordination des grands projets d’habitats et d’urbanisme dans les wilayas de Tanger et de Tétouan. Des villes qui, rappelons-le, connaissent une grande dynamique d’habitat que ce soit dans le social, le résidentiel ou le touristique. «L’objectif d’Al Omrane-Boughaz est d’accompagner le boom de l’immobilier dans cette région qui connaîtra de grands bouleversement avec le démarrage du port Tanger-Med», explique Ahmed Taoufiq Hejira. Pour ce qui est de l’annonce officielle de la création de cette entité, aucune date n’a encore été fixée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *