Importations de tubes et tuyaux en acier ou en fer : Une enquête de sauvegarde à partir du 7 octobre

Importations de tubes et tuyaux en acier ou en fer : Une enquête de sauvegarde à partir du 7 octobre

A partir du 7 octobre prochain, une enquête de sauvegarde sur les importations de tubes et tuyaux en acier ou en fer prendra effet.

Les produits considérés sont en effet les tubes et tuyaux soudés, en fer ou en acier de forme conique ou pyramidale avec section circulaire, carrée ou rectangulaire. Cette décision émane du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique après une requête déposée par trois fabricants de tubes et tuyaux.

Il s’agit en effet de Industrietube, Batifer et Longofer ayant saisi le département ministériel d’appliquer une mesure de sauvegarde sur les importations de ces produits conformément aux dispositions de l’article 55 de la loi n°15-09 relative aux mesures de défense commerciale.  Après recevabilité de cette requête, le ministère a décidé d’ouvrir une enquête de sauvegarde sur ces importations et d’appliquer une mesure provisoire dans ce sens. Quant à la mesure de sauvegarde provisoire projetée, elle consiste en l’application d’un droit additionnel «ad valorem» de 25%. Elle sera appliquée pour une durée de 200 jours.

Selon les données collectées, il ressort que les importations du produit considéré ont augmenté de 89% sur la période 2014-2018. Leur part de marché s’est également consolidée grimpant ainsi de 43% entre 2017 et 2018.

Au premier semestre 2019, le volume d’importation a progressé de 29% a atteint les 23.043 tonnes contre 17.858 tonnes à la même période de l’année précédente. Ce volume représente 66% du volume total importé en 2018 et 87% de la production nationale en cours du 1er semestre. Un accroissement massif qui résulte, selon les industriels, de l’évolution de circonstances imprévues manifestée par une surcapacité de production mondiale. La contraction de la consommation dans la sidérurgie a également contribué à la progression des importations. Autre facteur relevé, l’augmentation des mesures aux frontières appliquées par plusieurs pays pour protéger leurs branches de production nationale.  Les producteurs nationaux relèvent dans ce sens une baisse des ventes, de la production, de la part de marché, l’utilisation de la capacité et de la rentabilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *