Imports : Les volumes de quotas 2018 dévoilés

Imports :  Les volumes de quotas 2018 dévoilés

Sucre raffiné,  lait en poudre écrémé,  lait en poudre entier et blé tendre biscuitier

Les volumes des quotas annuels fixés au titre de l’année 2018 aux importateurs industriels opérant dans le secteur de la biscuiterie, confiserie et chocolaterie sont dévoilés. Le quota du sucre raffiné est ainsi fixé à 50.000 tonnes. Celui du blé tendre biscuitier est déterminé à 40.000 tonnes hors mois de juin, juillet et août. 

Le quota du lait en poudre écrémé est limité à 2000 tonnes contre 500 tonnes pour le lait en poudre entier. C’est ce que vient d’annoncer le secrétariat d’Etat chargé du commerce extérieur. Ces quotas s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la mesure n°53 du Pacte national pour l’émergence industrielle, signé entre le Gouvernement et la CGEM le 13 février 2009. Au titre de cette mesure, l’Etat met au profit des industriels opérant dans le secteur de la biscuiterie, confiserie et chocolaterie des quotas annuels à importer à 2,5% de droits de douane pour certains intrants dont le sucre raffiné, le lait en poudre écrémé, le lait en poudre entier et le blé tendre biscuitier.

Afin de bénéficier de ces quotas, les entreprises éligibles, à savoir productrices de biscuits, de chocolats ou de confiseries et commercialisant leurs produits sur Ie marché local, doivent adresser leurs demandes au secrétariat d’État chargé du commerce extérieur. Dans sa communication celui-ci précise que les produits doivent être conditionnés et étiquetés avec les marques de l’entreprise. Ces entreprises s’engagent, dans ce sens, à n’utiliser le quota que pour les besoins de production.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *