Inclusion financière : Des experts internationaux en conclave à Marrakech

Inclusion financière : Des experts internationaux en conclave à Marrakech

Pour mettre l’accent sur l’importance de ce facteur d’efficacité économique et d’équité sociale

L’inclusion financière a constitué dès 2007 l’un des principaux vecteurs de développement d’une stratégie globale du secteur financier à l’horizon 2020.

La ville ocre a abrité, vendredi dernier, un séminaire international sur l’inclusion financière pour mettre l’accent sur l’importance de ce facteur d’efficacité économique et d’équité sociale.

Initié par Bank Al-Maghrib et le Comité Irving Fisher de la Banque des règlements internationaux (IFC) en coopération avec le Centre d’étude Monétaire Latino-américaine, cet évènement est organisé conformément à la tradition, en tant que réunion satellite en marge du 61 Congrès mondial des statistique.
Le séminaire a réuni des experts et des professionnels représentant les différents continents dans le domaine des statistiques et de l’inclusion financière, en particulier des représentants des banques centrales membres de l’IFC,d’autres autorités nationales et organisationS internationales pour discuter des questions relatives aux données sur l’inclusion financière.

Dans son allocution Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a souligné l’importance que les banques centrales et les instances internationales de normalisation portent à l’inclusion financière, sujet qui aujourd’hui ne cesse de les interpeller, en particulier sur ses interactions avec la stabilité financière avec pour conséquence l’éventualité de freiner les politique mises en place pour développer l’accès et l’usage des services financiers.
Et d’ajouter qu’au Maroc, l’inclusion financière a constitué dès 2007 l’un des principaux vecteurs de développement d’une stratégie globale du secteur financier à l’horizon 2020,qui vise à la fois l’approfondissement du marché bancaire national, le développement des marchés de capitaux et le positionnement du Maroc en tant que financier régional.

D’après les organisateurs, l’inclusion financière est un vecteur essentiel du développement durable, contribuant à la réduction de la pauvreté et à la promotion du bien-être économique. Convenablement développée, l’inclusion financière pourrait également contribuer à une meilleure transmission de la politique monétaire et améliorer ainsi la stabilité financière. De ce fait de nombreuses banques centrales la considèrent comme un objectif majeur de leurs politiques.
Dans ce contexte , les décideurs politiques reconnaissent de plus en plus l’importance de données fiables pour mesurer et évaluer l’impact de leur politique d’inclusion financière. Plusieurs initiatives internationales entreprises par le secteur public et privé ont contribué à la mise en place d’un cadre général pour le développement et la diffusion d’indicateurs fiables d’inclusion financière.
Ce séminaire a été une occasion de discuter des défis d’ordre politique et règlementaire ainsi que les besoins en matière de données que pose l’inclusion financière.
Quatre axes ont été abordés; l’inclusion financière et le rôle des banques centrales, les données sur l’inclusion financière, la promotion et les défis politiques liés à l’inclusion financière, et la coopération internationale en termes d’évaluation de l’inclusion financière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *