Indicateurs : Industrie : Les prix ont baissé

Indicateurs : Industrie : Les prix ont baissé

Les prix à la production des industries manufacturières sont en baisse de 0,9%, en février, selon le Haut commissariat au plan. Seules les industries chimiques et d’appareils électriques et électroniques échappent à cette tendance baissière.
Cette légère régression des prix est due notamment à une baisse de 3,1% de la branche du raffinage du pétrole et de 0,9% des industries alimentaires, explique le HCP dans une note d’information relative au mois de février.
Les prix dans le secteur de la fabrication des instruments médicaux, de précision, d’optique et d’horlogerie ont, de même, régressé de 0,9%. Le HCP a également relevé un recul de 0,6% sur l’indice des prix à la fabrication dans les industries extractives essentiellement conséquence d’une régression de 10,1% du bitume.
Il ressort, en outre, des statistiques livrées par le Haut commissariat une stagnation dans le secteur de la production et distribution d’électricité et d’eau.
À noter, par contre, une légère reprise des prix dans le secteur de fabrication des machines et appareils électriques. L’indice gagne un demi-point, passant ainsi de 117,2 à 117,8. L’industrie chimique gagne également 0,1% et voit son indice passer de 125,7 à 125,8.
Ce recul des prix de la production industrielle, énergétique et minière au titre du mois de févier intervient après une baisse de 1,1% du même indice un mois auparavant. Ainsi, le mois de janvier a enregistré une régression de 1,1%, par rapport à décembre 2006, dans le secteur des industries manufacturières. Une conséquence notamment des variations enregistrées au niveau des branches du raffinage de pétrole, qui a perdu 4,4% sur l’indice des prix de l’industrie du caoutchouc et du plastique en régression de 0,1%.
Le même mois, l’indice des prix à la sortie de l’usine a connu, néanmoins, une hausse pour certains secteurs dont la fabrication de machines et appareils électriques qui a gagné 0,8% et la fabrication de machines et d’équipements dont l’indice a grimpé de 1,7%. Les prix ont également progressé dans d’autres branches telles que celle de la «fabrication d’autres matériels de transport» qui a repris 7,2% grâce, entre autres, à une reprise de 3,1% des prix de production des motocycles.
Le premier mois de l’année a été marqué, en outre par une stagnation dans les secteurs de la production et distribution d’électricité et d’eau et des industries extractives.
Globalement, les prix de production dans plusieurs branches d’industrie restent en deçà de ceux de 1997, l’année de référence pour le nouvel indice. C’est, en effet le cas de l’industrie de textile, dont l’indice est 95,4 de l’industrie du papier et de carton avec 87,8 et son corollaire de l’édition, l’imprimerie et la reproduction qui en est à 95,9.
Le prix de production et de distribution d’électricité et de l’eau est également  inférieur à celui de 1997, son indice stagnait à 81,3 pendant les deux premiers mois de l’année
À rappeler que 1997 a été retenue comme l’année de  référence pour le calcul de cet indice. À cette année, correspond le chiffre 100 pris comme base de calcul.
L’indice mesure l’évolution relative des prix au stade de la production,, c’est-à-dire le prix à la sortie de l’usine. Le panier, choisi pour le calcul de l’indice, est constitué de 301 produits et 521 variétés classés par activité, sous–branche et branche. Les lieux d’observation sont au nombre de 200 unités. 190 d’entre elles se trouvent à Casablanca, le reste est réparti sur quatre autres villes de l’axe Kénitra-Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *