Indice des prix à la production industrielle

Indice des prix à la production industrielle

Cette variation résulte de la baisse de 2,8% dans le «Raffinage de pétrole», et de la hausse de 0,4% dans les «Industries alimentaires» et de 0,3% dans l’«Industrie chimique» et dans le «Travail des métaux», explique le HCP dans sa dernière note relative à l’Indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière. L’indice des prix à la production s’est inscrit en hausse de 0,3% dans le secteur des «Industries extractives» et ce, en raison d’une hausse de 0,5% des prix des «Autres industries extractives» et notamment le bitume dont l’indice a augmenté de 4,9%.

Un Marocain nommé juge de paix à l’Ontario
Le gouvernement de l’Ontario (Canada) a nommé le Marocain Mohammed Brihmi juge de paix et le juge en chef de la Cour de justice de l’Ontario l’a assigné à la Cour régionale de Toronto depuis vendredi. Contacté par la presse, le premier magistrat d’origine marocaine au Canada s’est dit «honoré, comblé et heureux d’avoir obtenu cette distinction» que «je dédie à nos enfants et aux membres de notre communauté marocaine». Le juge de paix Mohammed Brihmi a exercé pendant plus de 25 ans dans la fonction publique, œuvrant auprès des communautés francophones établies à l’étranger comme dans la province anglophone canadienne de l’Ontario. Il a aussi enseigné dans les secteurs des sciences sociales, du développement des ressources humaines, de la gestion de projets et de la planification stratégique.

Partenariat entre université et douane
L’université Hassan II et l’Administration des douanes et impôts indirects ont signé, vendredi à Casablanca, une convention portant sur la mise en place d’un partenariat dans les domaines de la formation, la recherche et l’expertise. Aux termes de cette convention, signée en présence du président de l’Université Hassan II Mohammedia-Casablanca, Saâd Cherif D’Ouazzane et le directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects, Zouhaïr Chorfi, les deux parties s’engagent notamment à assurer l’organisation et le suivi des stages en cours et de fin de formation, l’échange des informations ainsi que la réalisation de programmes communs et de publications dans la recherche scientifique. L’accord prévoit aussi l’animation par le Centre de formation douanière des modules universitaires ayant trait aux disciplines douanières.

Un cabinet d’avocats britannique au Maroc
Un troisième cabinet d’avocats d’affaires britannique de renom, Norton Rose, a annoncé, dans un communiqué, sa décision de s’implanter dans la ville de Casablanca, manifestant ainsi un véritable engouement pour la destination Maroc. La représentation casablancaise de Norton Rose, qui ouvrira ses portes en septembre prochain, est la deuxième incursion du groupe cette année dans le continent africain, après sa fusion avec le cabinet sud-africain Deneys Reitz. Le bureau focalisera son activité sur les secteurs clés de l’industrie, des institutions financières, de l’énergie et des infrastructures. La représentation sera dirigée par le directeur de la firme pour l’Afrique, Alain Malek. Norton Rose prévoit en outre de relocaliser deux associés marocains de Paris vers le nouveau bureau. Au cours des deux dernières semaines, les cabinets Clifford Chance et Allen & Overy ont fait part de leur intention de se lancer au Maroc. Selon le Managing Partner adjoint de la firme, Tim Marsden, cette décision ne «vient pas en réaction aux dernières annonces sur le marché».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *