Industrie automobile : De nouveaux équipementiers à Kénitra

Industrie automobile  : De nouveaux équipementiers à Kénitra

L’automobile confirme les espoirs placés en elle pour tenter de conduire la croissance vers de bons résultats, ont commenté les milieux d’affaires après l’annonce faite par le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies de la signature de 8 contrats en vue de l’installation ou de l’agrandissement d’équipementiers à Kénitra.

De source proche du ministère on précise que ces «contrats d’investissement» dont la signature a eu lieu mercredi à Rabat ont reçu l’aval de la commission mixte du Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Parce que la plupart de ces projets sont localisés dans la région de Gharb-Chrarda, des commentateurs ont laissé entendre que le fait que le conseil du chef-lieu soit dominé par les élus du PJD, formation politique à laquelle appartient Abdelkader Aâmara, le ministre de tutelle, n’y est pas étranger.

L’ensemble des créations et des extensions objet des contrats dont la cérémonie de signature a été présidée par le ministre devrait engager une enveloppe d’investissement global de l’ordre de 600 millions de dirhams et créer quelque 5.700 emplois directs. Le 1er projet qui concerne le câblage automobile et qui est financé par des capitaux américains -202 millions de dirhams- devrait créer 900 emplois. Le ministère note que par ce nouvel investissement «le groupe américain Delphi relève le nombre de ses sites au Maroc à 3 pour un montant d’investissement global de 1,1 milliard DH générant 7.300 emplois».

Câblage également pour le japonais Fujikura Automotive Morocco Kénitra qui investit 158 MDH pour des prévisions d’emploi de l’ordre de 3.000 postes. Le ministère indique que ce faisant, «le groupe japonais consolide sa présence au Maroc avec deux sites pour un montant d’investissement global de 227 MDH générant 3.700 emplois».

Relèvement aussi du nombre des sites, mais à 6, pour l’américain Lear Automotive Morocco qui avec un investissement additionnel de 24,4 MDH et 1.100 emplois nouveaux arrive à des totaux de 574,4 MDH et 5.200 emplois. Les branches des industries équipementières que sont la climatisation, l’éclairage et le textile ne sont pas en reste. A eux trois, ces segments de l’industrie automobile installée à Kenitra totalisent un investissement global de 181 millions de dirhams pour des prévisions d’emploi de plus de 610 postes nouveaux.  

Les deux unités exerçant dans la branche de l’isolation électrique nécessiteront pour leur part un engagement total de 35 millions de dirhams, ce qui devrait créer quelque 75 emplois nouveaux. Par ailleurs, dans les coulisses de la cérémonie on met en exergue le fait que trois des contrats signés portent sur la création d’unités industrielles nouvelles. On précise que deux de ces nouvelles unités sont espagnoles et l’autre française. On laisse ainsi entendre que l’attractivité du Maroc continue d’agir, «même quand les pays émetteurs sont en situation de crise économique et financière avérée».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *