Industrie : HCP : Les prix à la production sont en hausse

Accroissement dans le secteur des industries manufacturières et extractives et stabilité dans celui de la production et de la distribution de l’électricité et de l’eau. L’indice des prix de production enregistre sa première hausse de l’année. Ainsi et selon l’enquête mensuelle du Haut commissariat au Plan (HCP) sur les prix à la production industrielle énergétique et minière, l’indice des prix à la production dans le secteur des industries manufacturières a enregistré, en mars dernier, une hausse de 1,4% par rapport au mois précédent. Une hausse qui est due à une forte progression enregistrée par la branche «raffinage du pétrole» qui a tiré dans son sillage plusieurs autres branches. Il en est ainsi du secteur métallurgie où l’indice du prix à la production est en hausse de 1,3%, les «autres produits minéraux non métalliques» (+0,6%), dont les carreaux en  céramique (+5,1%) et «ravail des métaux» (+0,5%).
Seuls les prix dans la branche «Industrie de caoutchouc et plastique» ont accusé une baisse 0,9% en mars dernier, note-t-on sur le document mensuel du HCP.
La même enquête fait état d’une hausse de 0,2% dans le secteur des «industries extractives», due en particulier à la hausse de 0,3% des prix des produits de la branche «autres industries extractives», dont le bitume (+4,5%). Les prix dans le secteur de la production et la distribution d’électricité et d’eau demeurent inchangés pour ce troisième mois de l’année en cours. À noter qu’un mois plus tôt, les prix à la production des industries manufacturières étaient en baisse de 0,9%. En février, seules les industries chimiques et d’appareils électriques et électroniques échappaient à cette tendance baissière. Cette légère régression des prix est due notamment à une baisse de 3,1% de la branche du raffinage du pétrole et de 0,9% des industries alimentaires, selon la note d’information relative au mois de février.
Le HCP avait également relevé un recul de 0,6% sur l’indice des prix à la fabrication dans les industries extractives essentiellement une conséquence d’une régression de 10,1% du bitume. Les statistiques livrées par le Haut commissariat faisaient état, pour février d’une stagnation dans le secteur de la production et distribution d’électricité et d’eau, une tendance qui se poursuit depuis le début de l’année. L’indice des prix à la production dans le secteur reste fixé à 107,5 points et ce, par rapport à l’année 1997 prise comme année de référence.  En janvier, les prix à la sortie de l’usine étaient également en baisse. L’indice des prix à la production avait, ainsi, enregistré une régression de 1,1%, par rapport à décembre 2006, dans le secteur des industries manufacturières. Une conséquence, encore une fois, des variations enregistrées au niveau des branches du raffinage de pétrole. Dans nombre de secteurs, les prix à la sortie de l’usine demeurent inchangés depuis décembre de l’année dernière.

Les prix stagnent dans 12 secteurs

Depuis décembre 2006, l’indice des prix à la production est resté inchangé dans une douzaine de branches. Pour le secteur textile, l’indice des prix à la sortie de l’usine est toujours à 95,4 points. De même pour l’industrie de l’habillement où l’indice stagne à 93,7 points et du cuir et chaussures (98,8 points). Pour l’industrie de tabac, il est à 116,1 depuis le dernier mois de 2006. L’indice des prix stagne dans d’autres branches comme l’industrie d’extraction, d’exploitation et d’enrichissement des minerais métalliques, la fabrication de meubles ou encore l’édition, l’imprimerie et la reproduction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *