Industrie hôtelière : Les professionnels plus que jamais mobilisés

Industrie hôtelière : Les professionnels plus que jamais mobilisés

Ils veulent dissiper tout malentendu

Ayant présenté sa démission de la tête de l’AIHT peu de temps après la tenue de cette assemblée, Mohamed El Bahja s’est vu refuser cette demande et a été convaincu par ses pairs de garder son poste comme président de cette institution.

L’assemblée générale annuelle élective au tiers sortant de l’Association de l’industrie hôtelière de Tanger (AIHT) a constitué, jeudi 19 avril, le moment opportun pour discuter de la situation actuelle du secteur touristique et chercher à apporter une solution à tout type de problème pouvant entraver la bonne marche de la profession. Les professionnels se sont montrés plus que jamais mobilisés et prêts à dissiper tout malentendu, à l’issue de cette réunion, dont les débats ont été parfois houleux. Ayant présenté sa démission de la tête de l’AIHT peu de temps après la tenue de cette assemblée, Mohamed El Bahja s’est vu refuser cette demande et a été convaincu par ses pairs de garder son poste comme président de cette institution.

Connu par son professionnalisme, ses compétences et son engagement de longue date au sein de l’AIHT, il continue d’assurer la présidence de cette institution, et ce pour la période allant de 2018 à 2020. Pour le renouvellement du tiers sortant de trois membres programmé lors de cette assemblée, six candidats sont présentés pour compléter le bureau de cette institution (constitué généralement de neuf membres). M. El Bahja continue d’être appuyé par la secrétaire générale Samira Ktiri, connue par son expérience dans l’hôtellerie (en matière de commercialisation et de relations avec les partenaires nationaux et étrangers) ainsi que les autres membres de ce bureau.

Selon les données communiquées à cette occasion, les grands projets structurants réalisés à Tanger ont permis aux différents secteurs clés de l’économie, dont le tourisme, d’afficher des indicateurs positifs. Considérés parmi les parcs hôteliers en constant développement, les établissements d’hébergement touristiques classés ont pu réaliser quelque 608.654 arrivées en 2017, contre 478.170 une année auparavant, soit une hausse de 27%. La ville du détroit continue d’être une destination de choix pour les touristes nationaux, qui demeurent en tête (en termes d’arrivées et de nuitées), suivis des Espagnols et des Français. 

Il est à noter que grâce à l’ouverture, ces dernières années, de nouvelles unités hôtelières classées, dont les deux hôtels inaugurés respectivement en 2016 et 2017 par la chaîne Hilton, Tanger atteint actuellement la capacité de 15.000 lits. Il est prévu que ce nombre passera à 41.000 lits à l’horizon 2020, et ce grâce à de nouveaux projets en cours de réalisation. Parmi lesquels, celui de la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville qui permettra de doter la ville de deux hôtels de 5 et 4 étoiles et trois  résidences touristiques. La capacité d’accueil de la ville sera renforcée, au cours de 2018, par 300 chambres supplémentaires grâce à un troisième hôtel de luxe en cours de réalisation par la chaîne Hilton et dont l’ouverture est prévue en été prochain, cadre du projet immobilier et touristique d’Al Houara Coastal Resort Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *