Industrie : Le textile marocain sauve sa peau

Industrie : Le textile marocain sauve sa peau

La chute du textile marocain n’a pas eu lieu. Les dégâts ne sont pas aussi importants qu’on le craignait. En témoigne d’ailleurs le rapport économique de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) pour l’exercice 2005. «Après avoir enregistré une baisse de 12 % des exportations du textile au premier semestre 2005, le recul a pu être contenu à 7 % pour l’année entière. Elles ont totalisé 2,2 milliards euros, ce qui positionne le Maroc au 7ème rang des principaux fournisseurs de l’UE avec 4,2 % de parts de marché. Il apparaît clairement que l’effondrement des activités textiles marocaines, tant redouté en 2005 suite à l’abrogation de l’AMF, ne s’est pas réalisé». Les professionnels du secteur sont soulagés. La présentation de ce rapport est prévue aujourd’hui, jeudi 6 juillet, lors de l’assemblée générale ordinaire de l’Amith, à Casablanca. 
En effet, au cours de l’année dernière, cette activité a été touchée par la concurrence asiatique liée au démantèlement des quotas. «Le textile a été affecté par le ralentissement de la croissance économique des marchés traditionnels, les anticipations négatives de l’emploi et des revenus, une concurrence asiatique très soutenue et une parité dollar /euro toujours “infernale”», relève-t-on dans ce rapport.
Malgré ce contexte, le secteur a tiré son épingle du jeu profitant du dispositif incitatif des investissements. Le plan “Emergence Textile – Habillement” a été ainsi mis en place pour booster l’activité.
En effet, 12 projets d’investissement ont bénéficié de l’appui du Fonds Hassan II. Ils portent sur un volume d’investissement global de plus de 1,6 milliard Dh et prévoient l’embauche de 5.329 personnes. En outre, au cours du 1er trimestre de cette année, 9 projets en ont bénéficié. Leur volume totalise 1,9 milliard Dh avec l’embauche de 2369 personnes. Contrairement donc aux pronostics de certains observateurs, le textile marocain n’est pas dans de mauvais draps.


 Espagne : premier fournisseur


Le premier fournisseur de textile du Maroc est l’Espagne, avec une part de 23 % dans l’ensemble des approvisionnements en valeur en 2005. L’Espagne a ainsi surclassé la France qui était jusqu’en 2003 le premier fournisseur du Royaume. Suite à la signature de l’ALE avec la Turquie, les approvisionnements marocains de tissus turcs devraient s’intensifier dans les prochaines années. Pour l’ensemble de l’année 2005, les exportations françaises de tissus vers le Maroc ont porté sur un peu plus de 2 milliards de dirhams, soit un recul de 11 % par rapport à 2004. Le Maroc est la deuxième destination des exportations françaises de tissus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *