Industrie : Opep : une réunion d’urgence pourrait avoir lieu

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pourrait tenir une réunion d’urgence, alors que le marché se détériore et que les prix chutent, a indiqué mardi un haut responsable de l’organisation. «Nous sommes attentifs à la détérioration des prix, et particulièrement au prix du panier de l’Opep», a indiqué le secrétaire général de l’Opep, Mohamed Barkindo. «Cette détérioration des prix a franchi la ligne», a-t-il ajouté. Mais il a refusé de préciser le prix à partir duquel le cartel réduirait la production afin de soutenir les prix. La prochaine réunion ordinaire de l’Opep est normalement prévue pour décembre. Mohamed Barkindo, qui participe à une conférence à Ryad, a souligné qu’a été donné pouvoir au président de l’Opep et ministre nigérian du pétrole, Edmund Daukoru, de réclamer une réunion d’urgence si nécessaire.
«Mes collègues (au secrétariat) de l’Opep et même ici regardent toutes les variables qui ne cessent de changer», a-t-il dit.
«C’est du ressort du président, de convoquer une réunion même avant décembre, au cas où le marché continue à se détériorer, à un niveau nécessitant une intervention», a ajouté Mohamed Barkindo.
Les cours du brut ont légèrement progressé mardi, après avoir atteint en fin de semaine dernière des plus bas depuis six mois. Certains analystes ont indiqué que les prix réagissaient après les informations selon lesquelles l’entrée en production de la plate-forme pétrolière du groupe BP dans le golfe du Mexique serait différée.
A New-York, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre, a progressé de 5 cents à 63,85 dollars, sur le marché électronique , avant l’ouverture officielle du marché américain. Le light sweet crude avait reculé jusqu’à 62,03 dollars vendredi, le niveau le plus bas depuis le 22 mars.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *