Industrie : Une zone industrielle à Benslimane

Industrie : Une zone industrielle à Benslimane

La nouvelle zone industrielle de Benslimane sera opérationnelle au début de l’été 2006. Les prix des lots de terrains dans cette zone défient toute concurrence. Pour Chafik Rachadi, président de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Settat et Benslimane (CCIS), il s’agit-là plutôt «d’une pépinière pour des activités économiques». «Sur une superficie de 10 hectares, cette zone industrielle offre des lots de terrains à 100 dirhams le m2. Et c’est en juin prochain que la zone sera opérationnelle.
Tous les porteurs de projets économiques pourront bénéficier de cette offre», annonce-t-il. «Ce projet est plutôt destiné aux PME-PMI», tient à préciser Hassan Essamar, chargé de la division des études et des planifications au sein du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Economie. «La zone industrielle de Benslimane est actuellement en cours d’aménagement. Les travaux menés par le holding d’aménagement Al-Omrane devraient prendre fin prochainement», ajoute ce responsable.
En fait, l’installation d’une zone industrielle doit se faire sur des bases solides. Les industriels ont toujours en mémoire les dégâts causés par les récentes inondations qu’a connues cette région.  «Il faut donc installer une bonne infrastructure de base pouvant accueillir des unités industrielles sans aucun risque. Les inondations de 2001 et 2002 ont démontré que l’infrastructure de ces unités était fragile et qu’il faut investir dans ce créneau», lance le président de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Settat et Benslimane. En effet, c’est au niveau de la zone industrielle de Berrechid que les pertes étaient énormes. Des pertes estimées à plus de 25 millions de dirhams en plus de la détérioration des stocks de produits et autres matières premières.
Les machines de nombreuses unités industrielles ont également pâti de cette catastrophe naturelle. Ce sont 31 unités industrielles de la ville qui ont été inondées par des eaux provenant de l’oued Boumoussa et des oueds de Tamedroust, Mzer et El Haimer.  Avec les autorités régionales, la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Settat et Benslimane et le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie veulent édifier une zone industrielle en conformité avec les normes en vigueur. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *