Industries de la pêche : Les Danois prospectent à Agadir

Industries de la pêche : Les Danois prospectent à Agadir

Ce secteur constitue le troisième atout économique de la région

Au programme figurent des rencontres B2B, des visites au port d’Agadir et aux usines locales de poissons, des séances de réseautage avec les entreprises et les agences publiques concernées.

Une mission commerciale danoise est attendue du 26 au 29 mars à Agadir pour explorer les opportunités offertes dans le domaine des industries de la pêche.

Fruit de l’initiative du cabinet Andersen Consult, en collaboration avec l’ambassade du Danemark à Rabat et Agadir Haliopôle Cluster, cette mission commerciale initiée avec le soutien du Conseil danois du commerce sera placée sous le signe «Solutions danoises pour les industries de la pêche». D’après les organisateurs, «la mission est une occasion unique d’explorer ce marché très prometteur pour les technologies de pêche danoises et leur savoir-faire et d’identifier les opportunités d’exportation dans les industries de la pêche en forte croissance. Cette mission se focalisera sur la région d’Agadir, en mettant l’accent sur la transformation du poisson, le refroidissement industriel, la pisciculture et d’autres industries liées aux fruits de mer et aux sous-produits dérivés, ainsi qu’à toutes les solutions techniques et de services destinées à ce secteur».

Au programme figurent des rencontres B2B, des visites au port d’Agadir et aux usines locales de poissons, des séances de réseautage avec les entreprises et les agences publiques concernées. Ces entreprises tiendront des réunions avec des acteurs institutionnels, notamment les autorités locales, les conseils élus et les représentants de la Chambre de commerce, d’industrie et de services et des organisations professionnelles.

En effet, le choix d’Agadir n’est pas le fruit du hasard, mais il est dû au fait que le secteur de la pêche maritime constitue, après l’agriculture et le tourisme, le troisième atout économique de la région, et jouit d’une frange littorale qui s’étend sur la façade atlantique sur un linéaire de 180 km. Cette zone côtière est un pôle d’attraction important pour les activités socio-économiques d’intérêt régional, compte tenu de son poids démographique, économique et de sa fonction dans l’organisation de l’espace régional.

Dotée d’un grand port de pêche à Agadir (54.046 tonnes) et de 9 points de débarquement aménagés (PDA), la région produit 36% de la valeur ajoutée nationale et fait 3,3% de part de marché mondial. Le secteur génère 170.000 emplois directs et 490.000 indirects, soit plus de 3 millions de personnes vivant de cette activité.

Au total, ce sont 465 unités côtières, 216 navires hauturiers et 1.450 unités de pêche artisanale qui emploient 660.000 personnes pour un PIB régional de 6 et 42% en national. Cette région est également dotée d’infrastructures importantes dont le pôle de compétitivité régional, le Parc Haliopolis, premier parc d’activité du Maroc à être exclusivement dédié à la valorisation des produits de la mer. Bénéficiant d’une proximité avec la ressource halieutique, ce projet représente une composante importante de la stratégie de développement «Halieutis» du département de la pêche maritime, construite autour de trois axes de développement : durabilité, performance et compétitivité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *