Industries : Les industriels tissent des perspectives optimistes

Industries : Les industriels tissent des perspectives optimistes

Les industriels ne perdent pas le cap de l’optimisme. Selon l’enquête mensuelle de conjoncture relative au mois d’août, effectuée par Bank Al-Maghrib auprès d’un échantillonnage de 400 entreprises marocaines, les perspectives d’évolution de ce secteur, pour le trimestre à venir, ont été jugées «favorablement orientées». Dans ce contexte, les mieux lotis seront les professionnels de l’agroalimentaire, de la mécanique et la métallurgie.
La production industrielle, elle, a été jugée en progression, sans surpasser, néanmoins, l’évolution enregistrée par le secteur en juillet. À cela, une explication : période de congés oblige. Il en ressort que le taux d’utilisation des capacités de production n’a pas été pleinement exploité. De fait, ce taux a atteint 72%, soit une baisse de cinq points par rapport au mois précédent.
Il faut souligner que tous les secteurs ont tiré profit de la hausse de la production industrielle, à l’exception des industries du textile et du cuir et les industries mécaniques et métallurgiques.
Du côté des ventes, «légère» hausse.
Cette évolution, d’un mois à l’autre, est exclusivement en relation avec la progression du taux des livraisons locales. Notons, toutefois, que les industries du textile et du cuir et les industries mécaniques et métallurgiques ne sont pas concernées par cette hausse du niveau des ventes, notamment en raison du recul accusé par leur activité.
Sous un autre volet, les industriels ont déclaré le niveau de leurs stocks de produits finis disponible comme étant «dans l’ensemble, légèrement inférieur à la normale», et ce, pour ce qui concerne toutes les branches sauf celle de la chimie et la parachimie, estimée «globalement normale». Concernant les entrées de commandes, point de changement par rapport au mois de juillet. Cette stagnation «recouvre un recul des commandes dans les industries chimiques et para-chimiques, et une amélioration dans les autres secteurs», soulignent les résultats de l’enquête en question, et d’ajouter que «le niveau actuel des commandes locales et étrangères, est jugé excédentaire». Ce dernier point englobe tous les secteurs d’activité industrielle, exception faite des industries du textile et du cuir, pour lesquelles le niveau actuel des commandes locales et étrangères est estimé insuffisant.
La barre des prix des produits finis, pour sa part, a continué de s’inscrire en hausse, en mois d’août, certes légère mais rattachée à tous les secteurs d’activité, si l’on en déduit les industries du textile et du cuir,du fait de la baisse des prix qu’ont connu ces branches , par rapport au mois précédent.
Les professionnels s’attendent à une augmentation des prix pour les trois prochains mois, et continuent de tisser le schéma de l’optimisme en tablant sur une poussée des ventes, «en liaison notamment avec la progression des commandes étrangères».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *