Industries : Prévisions à la hausse

La dernière enquête de conjoncture élaborée par la direction de la statistique, pour le deuxième trimestre 2002 permet de relever l’évolution des différentes activités économiques du pays. C’est ainsi que les analystes ont observé que certaines branches d’activités ont connu un repli certain, par rapport au quatrième trimestre 2001. Il s’agit notamment de l’industrie du sucre, du tabac, des produits textiles et bonneterie, du ciment, de la tannerie, des fils et câbles isolés électriques et des produits à base de la chimie organique et minérale.
Cette tendance s’est également maintenue dans les secteurs de l’industrie, des mines et de l’énergie. Comme le rapportent les enquêteurs de la Statistique, sur la base d’informations recueillies auprès des dirigeants des entreprises minières, la production en ce domaine a enregistré, au cours du premier trimestre de cette année, une diminution sensible de l’ordre de 1% par rapport aux trois mois précédents. «Cette régression est attribuée essentiellement à certains minerais métalliques», indiquent-ils. Côtés prévisions : la production minière pourrait connaître une augmentation de 3%.
En matière d’énergie, la production s’est établie durant le premier trimestre 2002, sur une baisse de 13%, en comparaison avec le quatrième trimestre 2001. Elle se répartit sur l’activité du raffinage de pétrole (-19%), sur l’énergie électricité (-1%). Pour leur part, les opérateurs du secteur comptent sur une croissance de la production de l’ordre de 14%. Cette prévision se calcule par rapport au 1er trimestre 2002.
Pour les industries de transformation, les producteurs enregistrent des résultats plutôt positifs. Ainsi, la production de ce secteur «s’est améliorée de 3% durant le premier trimestre 2002 par rapport au trimestre précédent», annonce le rapport de la direction de la statistique. De plus, cette tendance à la hausse pour le compte du deuxième trimestre de cette année, pourrait se maintenir. Cette évolution a également été enregistrée au sein d’autres secteurs d’activités. Aussi, durant le 1er trimestre 2002 la chocolaterie et confiserie, la fabrication de conserves, les fruits et légumes, les boissons, la fabrication de chaussures et leurs parties en cuir ont connu une évolution estimée positive. De même, l’amélioration de la production s’est faite sentir au niveau des secteurs de la métallurgie de base, du matériel médical, de la fabrication de pâte à papier (papier et carton), de l’industrie du verre, des pneumatiques et des chambres à air. Par ailleurs, les secteurs des bâtiments et travaux publics ont continué dans une tendance à la baisse pour le premier trimestre 2002, initiée au quatrième trimestre 2001.
Ce résultat incombe d’après les professionnels de l’activité aux branches du bâtiment et particulièrement la construction du gros oeuvre de bâtiment. Les entrepreneurs n’en sont pas plus optimistes, ils anticipent même «une très légère tendance à la baisse». Le retour des ressortissants marocains à l’étranger renflouera sensiblement la production des BTP en matière de construction et du bâti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *