Informatique : Le plus puissant ordinateur du monde est Japonais

Il s’appelle Earth Simulator. Et c’est l’ordinateur le plus puissant du monde. Installé à Yokohama, il regroupe en réseau pas moins de 640 ordinateurs, disposant chacun de 8 processeurs et de 16 Go de mémoire. Commandé par le gouvernement japonais, Earth Simulator servira essentiellement à l’étude des phénomènes climatiques liés au réchauffement de la planète. D’une vitesse de calcul cinq fois plus rapide que son prédécesseur, Earth Simulator est entré en activité en mars dans un laboratoire météorologique japonais, rapporte le quotidien américain The New York Times.
Le supercalculateur destiné à l’analyse des changements climatiques et des séismes, comprend 5.104 processeurs pour une puissance de calcul de 35.600 gigaflops, soit plus de 35.600 milliards d’opérations par seconde. Il bat de loin le précédent détenteur du record, le super-ordinateur américain ASCI White-Pacific, construit par International Business Machines pour le laboratoire Lawrence Livermore et qui atteignait « seulement » les 7.226 gigaflops avec pourtant 7.424 processeurs, selon l’informaticien américain Jack Dongarra, de l’université du Tennessee, qui tient une liste faisant autorité des supercalculateurs.
Le NEC Earth Simulator a été conçu par la société HNSX Supercomputers, filiale américaine du premier constructeur informatique japonais NEC, avec l’aide du gouvernement nippon qui a investi entre 350 et 400 millions de dollars sur cinq ans dans le projet, a expliqué au journal Akira Sekino, directeur général de HNSX. Il a été installé au sein du Centre de recherche et développement de simulation terrestre de Yokohama et le centre scientifique et technologique de la Marine japonaise a déclaré qu’il avait déjà atteint 87% de sa puissance maximale théorique, précise le New York Times.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *