Informatique : L’incontournable numérique

Le passage à la société de l’information passe nécessairement par la numérisation et le traitement de l’ensemble des documents de l’entreprise (bureautique, archives …). Cette démarche est devenue indispensable afin de permettre la recherche, le classement ainsi qu’une consultation simple et rapide de documents de tous types à partir d’un simple accès Internet ou sur un CD ROM.
C’est pour cette raison que l’intégration du format électronique dans la vie quotidienne demande aujourd’hui aux entreprises de se tourner vers des solutions informatiques fiables afin d’archiver leurs données. Qu’il s’agit de documents légaux, d’informations clients ou de transactions bancaires, l’archivage numérique constitue l’une des clés de réussite pour les entreprises mais aussi pour les administrations. Comment cela fonctionne ? L’archivage numérique consiste en effet en la conservation des documents sur un support électronique et non sur un support papier. Les documents peuvent être créés sous forme électronique et conservés directement sous leur format électronique (format word, excel, PDF, etc …).
Ils peuvent également faire l’objet d’une impression sur papier, recueillir des ajouts manuscrits (signatures, compléments) et être ensuite numérisés pour conservation sur support électronique. La numérisation offre de nombreux avantages. Ainsi les documents numérisés permettent un gain de temps dans les recherches mais aussi un gain de place dans les bureaux. La numérisation des documents permet également de conserver plus longtemps la mémoire de l’entreprise et le partage et la diffusion de l’information. Sans oublier les importantes économies (limitation des budgets papier, photocopieurs, imprimantes). Au Maroc, deux grandes sociétés, Archivex et Docarchives se disputent le créneau de l’archivage numérique des données. Sur le plan international, c’est la société EMC qui vient récemment d’innover avec son nouveau produit : le Centera, une nouvelle armoire de stockage des données fixes. Le constructeur propose en effet le CAS (Content Adressed Storage), un système d’archivage de fichiers.
La technologie permet d’associer une empreinte spécifique de 128 bits à chaque document. Le CAS code ainsi les documents en fonction de leur contenu, telle une empreinte digitale, de sorte qu’il peut reconnaître deux documents identiques même s’ils n’ont pas été enregistrés sous le même nom. L’intérêt est bien évidemment d’éviter ainsi d’archiver deux documents identiques.
La solution permet par ailleurs d’assurer l’authenticité d’un document. En effet, toute modification d’un contenu modifie l’empreinte du document. La capacité de stockage peut aller de 5 To à 1 péta-octet. Côté prix, l’armoire Centera est commercialisée pour 101 500 dollars, le logiciel CentraStar coûtant quant à lui 103 200 dollars pour 10 To de capacité. Le logiciel peut par ailleurs être vendu séparément de l’armoire de stockage. Avec de telles quantités, EMC vise bien évidemment les grands comptes qu’il souhaite démarcher avec une approche verticale. Il vise ainsi les marchés de la santé notamment avec l’imagerie médicale, les finances avec les informations sur les comptes clients ou bien encore les télécommunications.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *