Informatique : Web : Protection des données privées

Naviguer sur le web dans l’anonymat est un leurre. Tous les internautes avertis le savent. Car l’utilisation de n’importe quel service sur la toile est toujours conditionnée par la livraison de données personnelles de l’internaute.
Ce qui ouvre la voie à tous les abus. Pour réduire les risques de l’utilisation incontrôlée des données personnelles, la société International Business Machines (IBM) vient de lancer le Tivoli Privacy Wizard. Ce logiciel gratuit permettra aux entreprises qui utilisent Internet comme outil de travail d’automatiser leurs procédures de gestion des données privées sur Internet. En même temps, l’opérateur téléphonique américain AT&T a dévoilé un autre logiciel permettant d’informer les internautes du degré de respect des données privées pour chaque site fréquenté. Ces deux nouveaux logiciels arrivent en effet dans un contexte marqué par la détérioration des règles de respect de la vie privée dans une bonne partie des entreprises mondiales.
La semaine dernière, le site Yahoo!, après les sites ebay et amazon.com, a changé ses règles de protection des données privées, qui peuvent désormais être plus facilement utilisées. Et il est aujourd’hui plus facile à Yahoo d’envoyer des courriers électroniques non sollicités (spam). Au Etats-Unis, les usagers de l’Internet se mobilisent contre ces pratiques. Et les actions en justice d’associations de défense des consommateurs semblent porter leurs fruits. Ainsi, le leader mondial de la publicité en ligne doubleclick a conclu la semaine dernière un accord à l’amiable avec la justice américaine, au terme duquel elle a accepté de payer 1,8 million de dollars de frais légaux, de détruire les données personnelles collectées sur les sites Internet utilisant ses logiciels et d’adopter des pratiques plus strictes de respect des données privées.
Mais la bonne volonté des entreprises ne suffit pas. Pour rassurer les internautes, les entreprises peuvent utiliser le logiciel d’IBM Tivoli Privacy Wizard. Ce logiciel transpose les règles écrites relatives au respect de la vie privée au sein d’une entreprise en directives électroniques qui peuvent êtres utilisées pour empêcher les employés d’outrepasser leurs prérogatives. Par exemple, le logiciel peut empêcher un employé d’utiliser l’adresse personnelle d’un client dans un but autre que celui initialement convenu entre la société et le client.
Le logiciel Privacy Bird d’AT&T permet quant à lui aux utilisateurs de définir des limites en terme d’accès à leur informations personnelles et de recevoir des signaux visuels et sonores qui les informent sur le degré de respect de ces données pour chaque site visité. S’il est vrai que ces logiciels peuvent aider les entreprises à mieux respecter la réglementation sur la vie privée et permettre aux consommateurs de mieux identifier les pratiques des sites Internet, un logiciel ne pourrait pas résoudre tous ces problèmes sur Internet. Mais au moins, il pousserait les entreprises à améliorer leurs pratiques. Un début vers davantage de transparence sur la toile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *