Infrastructures : 500 millions de dirhams pour les routes rurales

Infrastructures : 500 millions de dirhams pour les routes rurales

Mille cinq cent skilomètres de routes de campagne par an ! Le processus de désenclavement du monde rural s’accélère. Le deuxième programme national de routes rurales (PNRR2), qui vise la construction et l’aménagement de 15.500 km de routes d’ici 2015, est à l’œuvre dans plusieurs provinces.
Conformément aux directives royales de mener des politiques de proximité répondant aux soucis et aux besoins réels des citoyens, le PNRR2 a été élaboré dans le cadre d’une approche concertée avec les représentants des populations rurales. Cette approche a permis d’identifier des routes rurales qui outre leur impact direct sur le désenclavement de la population rurale facilitent l’accès aux services sociaux et administratifs, notamment l’éducation et la santé.
1.500 km de routes rurales par an, cela se traduira par une remarquable amélioration du taux d’accessibilité rurale : de 54% en 2005, on passera à 67% en 2010 et à 80% en 2015. Autant de gagné pour les indicateurs de développement humain !
Bien entendu, la réalisation de ce programme aussi vital qu’ambitieux requiert des ressources additionnelles à celles mobilisées actuellement dans le cadre du budget général.
C’est dans ce cadre que la Caisse pour le financement routier (CFR) a été créée en 2004 afin de mobiliser des emprunts auprès de divers bailleurs de fonds qui viendront s’ajouter aux ressources provenant du budget de l’état et des contributions des collectivités locales. La caisse vient d’ailleurs de bénéficier d’un prêt d’un montant de 500 millions de dirhams, provenant de la Banque mondiale. Les accords de prêt et de  garantie ont été signés vendredi dernier à Washington par Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et des Transports, Aziz Mekouar, ambassadeur du Maroc à Washington et Hasan Tuluy, vice-président par intérim de la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale.
Le prêt accordé par la Banque mondiale à la CFR est destiné au cofinancement de la première tranche du PNRR2 : celle-ci porte sur la construction et l’aménagement d’environ 7.900 km de routes rurales, s’achèvera en 2010 et coûtera 6 200 millions de dirhams. Cet accord de prêt vient s’ajouter à la convention de financement déjà signée avec la Banque mondiale en 2005 qui concerne un montant de 31 millions d’euros et qui devait permettre la réalisation de 625 km de routes planifiées au titre du PNRR2.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *