Infrastructures : La route la plus dangereuse au Maroc ne le sera plus en novembre prochain

Infrastructures : La route la plus dangereuse au Maroc ne le sera plus en novembre prochain

Tout le monde se rappelle l’un des accidents les plus meurtriers de l’histoire du Maroc. Quarante-deux personnes sont mortes le 4 septembre 2012 dans la chute d’un bus dans un ravin, au sud de Marrakech. Le drame est survenu sur le tronçon de Tizi n’Tichka, le plus haut du Maroc.

L’une des causes qui ont poussé le ministère de l’équipement et du transport à vouloir mettre fin aux risques mortellement dangereux sur cette route. Détails sur ce projet qui est devenu une belle réalité.

La RN9 reliant Marrakech et Ouarzazate serait donc bientôt opérationnelle. Ainsi, les travaux d’élargissement de la route la plus sinueuse du Maroc, celle reliant Ouarzazate à la cité ocre sur 177 km et passant par le col de Tizi n’Tichka à une altitude de 2.260 mètres, va enfin être ouverte à la circulation en novembre prochain, affirme Mohamed Himmi, directeur régional de l’équipement, du transport et de la logistique de la région Marrakech-Safi. Au fait, cette ancienne route entre Marrakech et Ouarzazate est caractérisée par un tracé sinueux et dangereux qui s’accentue entre les localités de Tazlida et Aguelmouss sur environ 40 km et surtout au niveau de la section entre Taddart 2 et le col de Tichka sur 13,5 km avec un profil en long à des rampes qui dépassent les 9%. Elle constitue le seul axe national à partir de Marrakech vers Ouarzazate, Zagora et Tinghir.

S’agissant du coût d’investissement de cette opération, M. Himmi a déclaré que «1.800 millions de dirhams ont été mobilisés pour ces travaux découpés en plusieurs lots». Selon lui, le premier lot concerne cette section la plus dangereuse entre Taddart 2 et le col de Tichka. Les travaux sur d’autres sections qui totalisent un linéaire de 72 km avancent au rythme prévu et vont êtres livrées au cours des deux prochaines années (2017-2018). Les autres sections sont encore en phase d’étude, mais vont entrer en chantier prochainement. Enfin avec l’ouverture prochaine de cette route, les passagers auront constaté l’amélioration du niveau de service, de sécurité et la fluidité de la circulation, la réduction du temps et du parcours ainsi que la durée de coupure. Sans oublier de citer l’accompagnement du développement économique, social, touristique et cinématographique de la région, la protection de la route contre les crues, la modernisation du réseau routier et enfin l’adaptation à l’évolution du trafic. Par ailleurs et afin de garantir la réalisation des travaux dans le respect de la qualité requise, un plan d’assurance qualité est adopté pour l’ensemble du projet. Celui-ci vise la formalisation de l’organisation sur chantier et la définition des modalités d’exécution et de contrôle en anticipant les différentes contraintes qui peuvent survenir au cours des travaux.

Il est à mentionner que la RN9, reliant Marrakech et Ouarzazate sur 177 km, et dont les travaux de l’aménagement ont débuté fin 2014, est un projet structurant pour accompagner le développement de la zone Sud-Est du Royaume et qui s’inscrit dans le cadre de la politique des grands chantiers.

Articles similaires

1 Comment

  1. Mehdi

    Enfin le sud est sera ouverte aux autre ville du royaume petit à petit nous avons bcp patienter reste plus que Ouarzazate figure aussi parmis une Wilaya inchalah

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *