Infrastructures : le port de Tanger change de vocation

Infrastructures : le port de Tanger change de vocation

L’Office d’exploitation des ports (ODEP) a décliné un projet en deux phases pour la reconversion du port de Tanger vers les activités de croisières et de plaisance. Son trafic de passagers et de marchandises va être transférer vers le futur port Tanger-Med (45 km à l’est de Tanger).
Le projet de reconversion prévoit la création progressive de quatre pôles de plaisance : croisières, pêche, circuit de tourisme avec le sud de l’Espagne et plaisance et animation. Ainsi, de grands travaux d’extension sont prévus, notamment l’extension des quais pour recevoir les grands bateaux de croisières dépassant les 200 m.
L’ODEP de Tanger dispose déjà d’un planning avec des objectifs précis. Une première phase du projet (2006-2009) prévoit d’atteindre le chiffre de 300.000 touristes de croisières en se situant comme point de transit pour le trafic des croisières au passage du détroit.
Une deuxième phase (2010-2015) ambitionne de faire du port de Tanger une station à part entière pour le tourisme de croisières et de plaisance.
L’objectif de 600.000 croisiéristes pour cette 2ème phase semble réalisable, compte tenu de la position stratégique du port au carrefour des grandes lignes maritimes au niveau du détroit.
Par ailleurs, ce projet de grande envergure inscrira le port de Tanger en tant qu’acteur majeur dans la politique de développement de nouveaux produits touristiques. Un vœu qui avait fait l’unanimité des opérateurs touristiques réunis récemment à Tanger dans le cadre des Assises nationales du tourisme.
Le projet de reconversion du port de Tanger a eu aussi le soutien de l’association qui regroupe les responsables de plusieurs grands ports de la Méditerranée. Celle-ci dispose en effet d’un précieux savoir-faire en matière d’intégration des plates-formes portuaires dans l’environnement socio-économique. Elle a à son actif plusieurs expériences de reconversion et de développement des activités portuaires dans différents pays.
Des expériences qui ont été couronnées de succès et qui peuvent être édifiantes pour le projet du port de Tanger.
En tout cas, le projet de reconversion se présente, dès à présent, sous de bons auspices. Des responsables de l’ODEP ont reçu récemment l’un des plus grands opérateurs européens des croisières pour négocier la mise à disposition des quais du port de Tanger.
Il s’agit d’un opérateur britannique dont la flotte dessert les quatre coins du monde et qui a affiché 30 millions de clients en 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *