Infrastructures: Plusieurs projets dans le pipe pour alléger la circulation à Rabat

Infrastructures: Plusieurs projets dans le pipe pour alléger la circulation à Rabat

Il reste à lancer la mise en 2×3 voies de la sortie des anciennes trémies au pont sur Oued Bouregreg, l’élargissement à 2×3 voies du pont sur l’oued Bouregerg, l’élargissement à 2×3 voies de l’ouvrage sur la RP4027 et la mise en 2×3 voies du pont sur Oued Bouregreg au carrefour de Sala El Jadida.

De la mise à niveau de la voie de contournement de Rabat-Salé sur 18 km (création de 5 trémies et mise à 2×3 voies), en passant par l’aménagement des 3 pénétrantes de Rabat à partir de l’autoroute de contournement par le dédoublement de la RR401 entre l’échangeur de Menzeh et Rabat sur 10,70; la construction du nouvel échangeur d’Oum Azza et le dédoublement de la RP4025 entre cet échangeur et la voie de contournement sur 12,5 km ainsi que la construction de la liaison entre l’échangeur de Tamesna et Aswak Assalam à Rabat, en 2×2 voies sur 10.7 km. Tels sont les projets qui font partie du programme intégré de développement urbain de la ville de Rabat durant la période 2017-2018. À l’heure actuelle l’infrastructure routière à Rabat suit un rythme d’avancement bien soutenu, assure le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique. Détails.

596 MDH pour la voie de contournement de Rabat-Salé

Actuellement la voie de contournement de Rabat-Salé, constituée de deux voies par sens, assure la liaison entre les deux autoroutes du Nord (Rabat-Tanger et Rabat-Oujda) et l’autoroute du Sud (Rabat-Agadir). Le développement des quartiers périphériques au Sud et à l’Est de Rabat, essentiellement Hay Riad, Guich Oudaya et le quartier Massira au nord de Témara, transforme progressivement cet axe en voie urbaine sur environ 8 km au détriment des trafics de transit qui supportent de plus en plus des ralentissements du fait de la multiplicité de carrefours à niveau. Ce qui diminue le niveau de service (chute de la vitesse, présence de carrefours à feux, etc.) et génère l’insécurité routière.

«L’importance de cet axe est reflétée par la croissance accrue du volume de trafic. En effet, en quelques années, le Trafic moyen journalier annuel (TMJA) a fortement progressé pour atteindre désormais près de 47.000 véhicules par jour avant la mise en service de l’autoroute de contournement et se stabiliser à environ 26.000 véhicules par jour après», assure un responsable au ministère de tutelle. La même source affirme qu’à cette date les travaux sont avancés selon leur démarrage comme suit :

«La mise en 2×3 voies du tronçon autoroute Casablanca-Rabat sur 1.400 m, achevée pour un montant de 15,200 MDH. La construction de l’échangeur avec la RP4025 a atteint un avancement de 60% pour un montant de 106,300 MDH. La mise en 2×3 voies entre carrefour Mehdi Ben Barka et carrefour Marjane y compris les trémies avec carrefour Mehdi Ben Barka (Aswak Assalam) et carrefour Anakhil à 95% pour un montant de 187,100 MDH. La mise en 2×3 voies des ouvrages sur la RN1 et la voie ONCF à 5% pour un montant de 22,900 MDH. La mise en 2×3 voie de la RN1 à la trémie du carrefour Mehdi Ben Barka, y compris les trémies de Oulad Mtaa et de Guich Oudaya à 20% pour un montant de 141,200 MDH. De même, la mise en 2×3 voies entre carrefour Anakhil et la sortie des anciennes trémies y compris la trémie du carrefour avec l’avenue Al Melia (Marjane) à 10% pour un montant de 122,900 MDH. Il est prévu l’achèvement de la totalité des travaux sur la voie de contournement à fin 2017», souligne-t-il. 

Le lancement des chantiers d’infrastructure se poursuit

La cadence de lancement des travaux sur la voie de contournement se poursuit. Ainsi il reste à lancer la mise en 2×3 voies de la sortie des anciennes trémies au pont sur Oued Bouregreg, l’élargissement à 2×3 voies du pont sur l’oued Bouregerg, l’élargissement à 2×3 voies de l’ouvrage sur la RP4027 et la mise en 2×3 voies du pont sur Oued Bouregreg au carrefour de Sala El Jadida. Ces travaux restants sont estimés au stade des études à 220 MDH, indique le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique.

Les aménagements des pénétrantes à partir de l’autoroute de contournement

«La première pénétrante emprunte la RR401 actuellement construite avec une chaussée en revêtement superficiel bicouche de 6m de largeur dans un état moyen et des accotements de 1,5 m de part et d’autre. Elle prend origine de la fin de l’avenue Mohammed VI et passe par le centre de Menzeh pour aboutir à l’échangeur de l’autoroute de contournement de Rabat-Salé», a fait savoir le ministère. Et d’ajouter que «l’aménagement de cette pénétrante consiste en le dédoublement du tronçon de la RR401 par sa mise en 2×2 voies de 7 mètres et la création de 12 carrefours giratoires pour un montant de 58 millions de dirhams, les travaux sont actuellement à 20%». La deuxième pénétrante consiste en la construction du nouvel échangeur de l’autoroute de contournement de Rabat au niveau Oum Azza et le relier à la voie de contournement par voie express 2×2 voies en dédoublant la RP4025 sur une distance de 12.5 km. Le coût de ce projet est estimé à 180 MDH y compris le coût de l’échangeur de l’autoroute de contournement d’Oum Aza.

Dans ce sens le ministère annonce que «le marché pour la construction de l’échangeur a été attribué par la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) pour un montant de 89 MDH et les travaux sont en phase de démarrage. Pour le dédoublement de la RP4025 sur un linéaire de 12,5 km, les études du projet d’exécution sont en cours de finalisation et sont estimés à 110 MDH». 

La troisième pénétrante reliera l’échangeur de Tamesna au carrefour Mehdi Ben Barka (Aswak Assalam). Elle est constituée d’un tronçon en 2×2 voies de la RP4018 sur 4,3 km dont les travaux sont à 70% pour un montant de 28,100 MDH et d’un second tronçon de 6,4 km dont le marché est en cours d’attribution pour permettre la connexion de l’autoroute de contournement de Rabat au carrefour d’Aswak Assalam pour un montant de 32 MDH.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *