Ingénierie : bonne note pour l’ANPME

Ingénierie : bonne note pour l’ANPME

L’Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises (ANPME) dresse le bilan. A l’occasion de la Journée de l’ingénierie, célébrée récemment à Rabat, l’ANPME revient sur l’ensemble de ses activités en faveur de «l’ingénierie et la modernisation compétitive de l’économie marocaine». Si cette agence s’intéresse de près à l’ingénierie, c’est parce que la mise à niveau des entreprises, dont elle a fait son cheval de bataille, en dépend étroitement. Les chiffres de ses prestations sont révélateurs d’un apport grandissant en faveur du développement des PME. Le volume d’expertise mobilisée sur le plan national par l’ANPME est monté en flèche en quelques années seulement pour arriver aujourd’hui à 4.062. Il y a deux ans, ce chiffre n’était que de 1.178. Ce volume d’expertise reste le plus souvent axé sur des industries du textile-habillement (32%), mécaniques et métalliques (16%), des services (16%) et agroalimentaires (15%). C’est grâce à ce travail d’expertise que six entreprises de Laâyoune, membres de l’Association des fabricants de farine et huile de poisson (ANAFAP), ont doté leurs produits (farine et huile de poisson) d’une certification ISO 9001 et ISO 22000. L’ANPME a réalisé, en partenariat avec l’Agence du Sud et l’ANAFAP, une première au Maroc et en un temps record de dix mois à peine.
Le volume d’expertise internationale reste beaucoup moins important que celui de l’expertise nationale. Les statistiques de l’ANPME montre que celle-ci s’accroît de plus en plus surtout depuis 2003 où ce volume était de 36%. Cette année, le taux de l’expertise nationale atteint 67%.
C’est en matière de gestion liée aux normes qu’intervient le plus l’expertise de l’ANPME avec un taux de 34%. Le diagnostic, l’organisation et le partenariat arrivent ensuite avec des taux respectifs de 24, de 14 et de 12%. Si ce travail a pu être concrétisé en si peu de temps, c’est grâce à une ingénierie dirigée vers une mise à niveau basée sur la proximité avec les industriels. L’ANPME a consolidé ce lien par une base de données réunissant les bureaux d’études et experts locaux susceptibles d’apporter leur appui en matière de conseil et d’assistance technique.
Cette base de données compte 150 cabinets de conseils et 600 consultants, dont la majorité est localisée à Casablanca. Leur domaine d’activité est dominé par les systèmes de managements liés aux normes avec un taux de 33%. Les cabinets et les consultants sont sollicités, également, en matière de «Stratégie et politique d’entreprises», en « Finance/comptabilité» et en «Système d’information et de gestion informatique».
Pour faciliter l’accès des entreprises aux experts et aux cabinets de conseils, l’ANPME a dressé un répertoire de compétences. Dans ce dernier, l’Agence dresse une liste de 28 cabinets en matière de diagnostics stratégiques et financiers. Ces cabinets comptent 72 experts stratèges et 42 experts financiers. 40 autres cabinets concernent les systèmes d’information comptable et administrative. Au plan d’affaires, le répertoire de compétences de l’ANPME se compose de 50 experts financiers.    
Bien entendu, les cabinets et les consultants doivent répondre à un appel à manifestation d’intérêts de l’ANPME avant d’intégrer la base de données. Il ne faut pas oublier qu’entre autres objectifs de l’agence à travers cette base de données est de développer le secteur du conseil et de l’ingénierie au Maroc.

 Renseignements pratiques
 Adresse :10, rue Ghandi-Rabat

 Téléphone : 037.70.84.60
 Fax : 037.70.76.95
 Site : http://www.anpme.ma

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *