Insertion économique des réfugiés au Maroc : La tutelle signe une convention avec la CGEM et le HCR

Insertion économique des réfugiés au Maroc : La tutelle signe une convention avec la CGEM et le HCR

Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration (MCMREAM), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont signé, vendredi à Casablanca, une convention tripartite pour faciliter l’insertion économique des réfugiés au Maroc.

Signée par le directeur des affaires de la migration au sein du MCMREAM, Ahmed Skim, le vice-président général de la CGEM, Salaheddine Kadmiri, et la représentante adjointe de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Bettina Gambert, cette convention s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de l’immigration et d’asile visant à favoriser l’insertion des réfugiés et des immigrés dans le tissu économique et social marocain.

Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de signature, M. Kadmiri a indiqué que la CGEM partage la noble mission d’apporter aux populations vulnérables, y compris les réfugiés, des opportunités pour atteindre l’autonomisation et l’autosuffisance.

Il a souligné que dans cette optique et dans le cadre de la convention, la Confédération facilitera la mise en valeur du potentiel et des compétences des réfugiés vis-à-vis du secteur privé.

Pour sa part, Bettina Gambert a déclaré que grâce à ce nouveau partenariat, le HCR soutiendra également l’insertion professionnelle des réfugiés à travers la sensibilisation des entreprises au Maroc en matière de formation et d’emploi de ceux-ci, ajoutant que l’inclusion professionnelle et l’amélioration de l’employabilité des réfugiés leur permettront de trouver au Maroc, devenu leur pays d’accueil, une meilleure insertion économique.

Pour M. Skim la politique nationale de l’immigration et d’asile comporte 11 programmes dont deux dédiés à l’intégration économique des immigrés et des réfugiés, ajoutant que cette politique a pour principal objectif de renforcer l’employabilité de cette catégorie de la population.

Provenant de 38 pays différents, les réfugiés au Maroc ont de larges connaissances dans plusieurs secteurs, dont le commerce, l’artisanat, les services et l’agriculture.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *