Installation de deux usines à Tanger Free Zone : L aéronautique tourne à plein régime

Installation de deux usines à Tanger Free Zone : L aéronautique tourne  à plein régime

MK Aero et Lelma, deux usines spécialisées dans la production des pièces élémentaires d’aérostructures et le traitement de surface, ont choisi de s’installer à Tanger Free Zone (TFZ). Leur inauguration s’est déroulée, lundi 4 mars, en grande pompe et en présence notamment du ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara, Julio de Sousa, président de Mecachrome, Dominique Sentagnes, président de l’Electrolyse, ainsi que le président du Groupement des industries aéronautiques et spatiales (GIMAS), Hamid Benbrahim El Andaloussi. Selon M. Aâmara, MK Aero et Lelma sont deux importants projets en matière de création d’emploi, considérés comme une priorité majeure du Maroc. «Ces deux projets vont nous permettre d’étoffer notre chaîne de valeur dans l’industrie aéronautique», a-t-il indiqué. M. Aâmara a poursuivi que l’installation de ces deux usines à la TFZ contribuerait à l’émergence de nouveaux métiers mondiaux au Maroc. Et grâce aux nouvelles techniques de traitement de surface, ce type de projets «permettra de capter davantage d’investissements dans le domaine aéronautique», a-t-il affirmé.
De son côté, Benbrahim El Andaloussi a souligné qu’avec une centaine d’entreprises opérant dans l’aéronautique dans le Royaume, ce secteur connaît une progression de 20% par an. «Le Maroc est reconnu comme étant un pôle aéronautique au niveau mondial», a-t-il précisé, avant de poursuivre que ces deux projets permettent «de renforcer et développer le pôle aéronautique national».  Construits sur le même site, ces deux projets qui sont réalisés dans le cadre de logique de co-localisations France-Maroc font travailler environ 80 personnes. En plus des facilités accordées et la situation géographique privilégiée de la zone, «nous disposons d’une main-d’œuvre qualifiée, motivée et formée à l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA) de Casablanca», a tenu à préciser M. Sousa. Il est à noter que MK Aero, filiale du groupe français Mecachrome, prévoit de générer en 2013 un chiffre d’affaires de 1,9 million d’euros. L’usine s’étale sur une superficie de 3.000 m2, et ce avec une possibilité d’extension sur un terrain du même site. Propriété à 100% du groupe Mecachrome, cette usine développe ses travaux manuels pour les pièces élémentaires d’aérostructures comme le parachèvement, l’assemblage et l’usinage de petite et moyenne dimension. Quant au second projet Lelma, s’étendant sur une superficie de 3.200 m2, est le fruit d’une joint-venture entre l’Electrolyse, représentée par 60% des parts, et Mecachrome par 40%.
Opérationnelle depuis 2012, cette seconde unité prévoit de générer en 2013 un chiffre d’affaires de 650.000 euros. Cette joint-venture est née d’une volonté de Mecachrome pour mieux maîtriser le contrôle non destructif (ressuage) ainsi que le traitement de surface et celui des effluents industriels.
Fort d’une surface de production mondiale supérieure à 125.000 m2, Mecachrome, créé en 1937, est basé en France et emploie actuellement environ 2.000 salariés à travers le monde. Il est spécialisé dans la conception, l’ingénierie, la fabrication et l’assemblage de composants complexes destinés à des applications aéronautiques et automobiles y compris des composants d’aérostructures, de moteurs d’avion et d’automobiles haut de gamme et moteurs de voiture de course.
Créé en 1900, l’Electrolyse est une entreprise industrielle française spécialisée dans les traitements et revêtement de surface, au service des industries mécaniques et aéronautiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *