Installation du siège d’Africa50 au sein de Casablanca Finance City : La BAD explique tout…

Installation du siège d’Africa50 au sein de Casablanca Finance City : La BAD explique tout…

Il y a quelques jours seulement, le gouvernement et la Banque africaine de développement (BAD) annonçaient que le Royaume du Maroc abritera le siège d’Africa50 au sein de Casablanca Finance City (CFC). Un événement majeur de par son impact sur la scène financière marocaine et africaine. «Le choix de Casablanca Finance City est le résultat d’un processus de consultation compétitif parmi plus d’une dizaine de pays africains qui ont exprimé leur intérêt à accueillir Africa50», a expliqué Charles Boamah, vice-président chargé des Finances à la BAD, lors d’une conférence de presse organisée par le Groupe BAD et CFC hier mercredi 3 septembre à Casablanca. Cette conférence a été «l’opportunité d’échanger sur le rôle et les objectifs de cette initiative sans précédent qu’est Africa50, destinée au financement de projets d’infrastructures nationaux et régionaux pour une transformation structurelle de toute l’Afrique», a souligné, pour sa part, Saïd Ibrahimi, directeur général de Casablanca Finance City Authority.

De son côté, Tas Anvaripour, fraîchement nommée au poste de directrice du département du développement et chef de l’équipe Africa50 au sein de la BAD, a précisé que «Africa50 a été conçue par la Banque africaine de développement afin de progresser dans la mise en place d’infrastructures en Afrique et de libérer ainsi tout le potentiel de croissance du continent». Et de poursuivre : «l’objectif, à travers Africa50 est d’offrir l’appui et les ressources nécessaires au bouclage rapide des financements et à l’élaboration de projets bancables pour accélérer la réalisation des infrastructures». Ainsi, pour elle, ce qui distingue Africa50 comme une initiative sans précédent, est «sa nature multidimensionnelle qui interviendra sur l’ensemble du cycle des projets et combinera les activités initiales de développement à celles de financement à long terme».

On l’aura compris, Africa50 est une nouvelle plateforme d’investissement destinée au financement de projets d’infrastructures nationaux et régionaux pour la transformation structurelle de toute l’Afrique. Africa50 sera donc le moteur de la mobilisation de ressources et un cadre de collaboration tant pour des acteurs publics que privés. Ainsi, il s’agira d’une entité autonome légalement et financièrement indépendante qui bénéficiera toutefois du partenariat étroit avec la BAD et des états africains pour faciliter l’atteinte rapide des objectifs de développement. De ce fait, à l’issue d’une mission des membres de la haute direction de la BAD pour annoncer officiellement aux autorités marocaines la création effective de l’entité Africa50, le Groupe BAD et CFC ont organisé une rencontre avec les membres de cette mission pour mieux faire découvrir cette nouvelle plateforme panafricaine dédiée au développement et accueillie par le Royaume du Maroc. À noter que de grandes personnalités de la scène financière marocaine étaient présentes à cette conférence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *