Intenses activités du Crédit Agricole du Maroc au SIAM

Intenses activités du Crédit Agricole du Maroc au SIAM

Agriculture biologique, encadrement des agriculteurs, financements

Le Crédit Agricole et la Fimabio s’engagent à conjuguer leurs efforts pour accompagner les professionnels de la filière dans le développement de leurs activités de production, de transformation, et de commercialisation de produits biologiques.

Lors de la 14ème édition du SIAM, le CAM s’est fait remarquer par la signature d’une dizaine de partenariats. En dernière ligne droite donc, la banque verte a conclu une convention avec la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière biologique (Fimabio), une convention avec la Fédération nationale interprofessionnelle des conseillers agricoles privés (Ficap) et une convention-cadre avec la Société financière internationale (IFC). Les détails.

Accompagner et optimiser la chaîne de valeur de l’agriculture biologique

En signant ce partenariat, le Crédit Agricole et la Fimabio s’engagent à conjuguer leurs efforts pour accompagner les professionnels de la filière dans le développement de leurs activités de production, de transformation, et de commercialisation de produits biologiques, y compris les opérations de contrôle, de certification et d’approvisionnement en intrants biologiques. «Cette convention contribuera à la réalisation des objectifs fixés dans le contrat programme signé entre la profession et l’Etat. Ce nouveau partenariat entre le CAM et la Fédération capitalise sur le bilan positif d’une première convention signée en janvier 2013 et qui avait permis la conception d’un produit de financement dédié la production agricole biologique baptisé «Biofilaha» et d’un guide de l’investisseur en agriculture biologique».

Encadrement des agriculteurs

Le CAM et la Ficap ont signé une convention de partenariat relative à l’accompagnement financier des conseillers agricoles privés et des agriculteurs encadrés par ces derniers. «La création de cette nouvelle fédération privée vient renforcer le dispositif d’encadrement des agriculteurs afin d’améliorer leurs itinéraires techniques et par conséquent leur productivité», explique la banque ajoutant que les deux parties ambitionnent de mettre en place les moyens et les approches nécessaires à même de permettre aux conseillers privés de s’acquitter de leurs missions dans les meilleures conditions et contribuer ainsi à l’inclusion financière et la bancarisation des agriculteurs. Dans ce sens, cet accord concerne les conseillers agricoles privés agréés par l’ONCA, chargés de l’encadrement des agriculteurs, soit à travers les programmes de l’ONCA ou directement avec les agriculteurs et permettra de répondre à leurs besoins tant professionnels que personnels à des conditions avantageuses.

CAM et IFC : Partage d’expérience, échange d’expertise et renforcement de capacités

Le partenariat scellé entre le Crédit Agricole du Maroc et la Société Financière Internationale (IFC) en marge du SIAM est axé sur le partage d’expérience, l’échange d’expertise et le renforcement de capacités dans plusieurs domaines stratégiques, en l’occurrence la coopération Sud-Sud, l’inclusion financière et enfin le développement des activités de leasing. «En mettant en commun les expertises respectives de ces deux institutions sur des sujets pointus tels que les services financiers digitaux, la bancarisation des femmes et les services non-financiers, cet accord-cadre permettra de renforcer le secteur privé marocain et africain, en particulier dans le milieu rural», dévoile le CAM indiquant que sa stratégie vise essentiellement à faciliter l’accès des agriculteurs à des formes innovantes d’exploitation, à développer la bancarisation des agriculteurs et des ruraux grâce à une offre de services financiers adaptés et à promouvoir le conseil et l’expertise au profit des exploitants agricoles en vue d’accroître leur production.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *