Interconnexion officialisée

La deuxième interconnexion électrique entre le Maroc et l’Espagne est désormais officielle. L’Office national de l’électricité (ONE), Red Electrica de Espana (REE) et le Consortium Nexans (Norvège) et Pirelli (Italie) ont procédé, mardi à la signature du marché de réalisation de cette deuxième interconnexion électrique, sous-marine à courant alternatif reliant le réseau de transport d’électricité du Maroc à celui de l’Espagne à travers le détroit de Gibraltar. La mise en service de cette nouvelle installation est prévue pour décembre 2005. Considérée par le Maroc et l’Espagne comme un projet stratégique d’intérêt commun, l’interconnexion relie le réseau électrique Nord du Maroc (ONE) avec le réseau électrique Sud d’Espagne (REE), à travers le détroit de Gibraltar -en service depuis 1998. Elle sera renforcée par la pose d’une deuxième liaison sous-marine, reliant le poste 400 kV de Melloussa au Maroc au poste 400 kV Puerta de la CRUZ en Espagne. Ce renforcement permettra de doubler la capacité physique de transit entre le Maroc et l’Espagne de 700 MW à 1400 MW. Financé à part égale par les deux parties (50%), le coût du projet s’élève à 117,2 millions d’euros et comprend les montants des contrats relatifs à l’étude du fond marin, l’extension des stations terminales existantes Fardioua au Maroc et Tarifa en Espagne, la fourniture et la pose de trois câbles d’énergie et deux câbles de télécommunication. Ce projet est financé dans le cadre d’un projet global de renforcement des interconnexions avec les pays voisins et du réseau national de transport dont le coût s’élève à 3 milliards de dirhams. Il sera financé par les fonds propres de l’ONE et par des emprunts auprès de la Banque européenne d’investissement à hauteur de 120 millions d’euros, de la Banque africaine de développement à raison de 80 millions d’euros et de l’Agence française de développement pour 50 millions d’euros. Le renforcement de l’interconnexion permet d’augmenter les opportunités d’échange entre les deux marchés électriques en portant la capacité d’échange commercial de 400 MW à 1000 MW. Le renforcement de l’interconnexion Maroc-Espagne, permettra au Maroc et à l’Espagne de devenir un carrefour énergétique entre les deux rives de la Méditerranée et d’offrir l’infrastructure de base nécessaire à l’émergence des marchés régionaux de l’électricité. L’interconnexion Maroc-Espagne jouera également un rôle stratégique dans les échanges d’énergie électrique entre le Maghreb et l’Europe conformément à la déclaration de la Commission européenne qui a eu lieu à Athènes en mai 2003. Ces investissements visent dans ce sens à augmenter la capacité de transit de l’interconnexion électrique entre le Maroc, l’Algérie et l’Espagne, destinés à diversifier les sources d’énergie et à sécuriser les approvisionnements européens, et vice-versa.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *