Interdata accueille son nouveau patron

Au sein d’Interdata, Mohamed Alaoui assure pour la première fois dans sa vie professionnelle la fonction de directeur général. Avant, il occupait le poste de responsable commercial, notamment à la société IB Maroc au sein de laquelle, ce diplômé de l’Ecole Supérieure des Ingénieurs Commerciaux en Informatique de Bordeaux a passé presque quatre ans, donc depuis sa création en 1989. Les circonstances dans lesquelles IB Maroc a vu le jour méritent en effet d’être relatées. L’histoire remonte au moment où M. Alaoui était responsable commercial à Digitem, opérateur dans le domaine de l’informatique.
Cette dernière est née à la suite d’un commun arrangement entre Digital Equipment Maroc et certains de ses cadres. Pour des raisons économiques, la société était dans l’obligation de procéder à des licenciements économiques avec comme contrepartie l’aide à la création d’entreprise opérant dans la même activité. Et le tour est joué. «J’ai eu l’occasion avec certains collègues dans le temps en 1994, de créer une entreprise tout en restant dans le sillage de Digital Equipment qui pour des raisons de réorganisation décidait de réduire son effectif», explique-t-il. Et d’ajouter, «nous avons réalisé de très grands projets au sein de cette entreprise avec de grands groupes marocains. Nous sommes arrivés à réaliser de bonnes performances.
En 1998 par exemple, notre chiffre d’affaires a atteint les 40 millions de DH et nous comptions un effectif de 35 personnes».
Par ailleurs, dans un marché de plus en plus concurrentiel, le besoin en financement était urgent pour pouvoir assurer la croissance de l’entreprise. Faire appel à des partenaires financiers était inévitable. IB Groupe (de nationalité française) n’a pas tardé à afficher son intérêt pour le rachat d’une partie de la société. Un intérêt qui s’est concrétisé par la prise de participation de 65% dans le capital de Digitem.
Aujourd’hui, IB Maroc fait partie des entreprises marocaines à succès. M. Alaoui préfère garder au secret les réelles motivations derrière son choix de la quitter cette belle entreprise.
Que faire quand on a cumulé une bonne expérience dans un domaine bien précis, qui de plus a besoin de compétences de taille pour en assurer la croissance ? Il en avait la réponse. Après moult négociations avec différents opérateurs sur la place, le choix fut porté sur Intelcom, maison-mère d’Interdata. «Nous avons un savoir-faire et une expertise à apporter à Interdata. C’est important aussi bien pour nous que pour le groupe Intelcom», explique-t-il. Le parcours du nouveau directeur général de la filiale système aurait-il pu être le même sans son compagnon de route, Abdelhakim El Youssefi ?
A écouter parler M. Alaoui, la réponse ne peut être que négative. Directeur adjoint des services chez Digitem, M. El Youssefi est aujourd’hui directeur avant-vente d’Interdata. Une amitié qui dure depuis qu’ils travaillaient ensemble à Digital Equipment.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *