Intermodalité bus-tramway à Casablanca: La balle est dans le camp de la mairie

Intermodalité bus-tramway à Casablanca: La balle est dans le camp de la mairie

C’est en 2018 que les Casablancais pourront emprunter leur nouvelle ligne de tramway. Et c’est le directeur général de Casa Transport, Youssef Draiss, qui nous le confirme.

Ainsi, après le démarrage des travaux de la deuxième ligne du tram de Casablanca «T2» et d’extension de la première ligne «T1» en mai 2015, les travaux de plate-forme et voie ferrée seront entamés, quant à eux, à partir de mai prochain. «Les travaux de la 2ème ligne de tramway en sont toujours à leur phase préparatoire de déviation des réseaux souterrains d’assainissement, d’électricité et de télécommunications», confie à ALM M. Draiss. Et de poursuivre : «Ces travaux sont achevés à hauteur de 50% sur certains tronçons de la ligne T2 et à hauteur de 100% au niveau de l’extension de la ligne T1. En ce sens, la prochaine phase de chantier concerne les travaux de plate-forme voie ferrée dont le démarrage est programmé en mai 2016».

Vous avez dit «phase préparatoire»?

Plus techniquement, la phase préparatoire vise la libération des voies devant accueillir les futures plates-formes. Cette phase qui précède les travaux d’infrastructure et de plate-forme voie ferrée durera environ une année et demie. S’agissant des délais de livraison actualisés, M. Draiss a précisé que «le lancement de la ligne T2 et de l’extension de la ligne T1 est prévu pour fin 2018, alors que la réception de la première rame de la flotte de 25 tramways commandés se fera en juillet 2017».

Quid de l’intermodalité bus-tramway ?

Par ailleurs, interrogé sur le programme de fusion avec les lignes de bus, le patron de Casa Transport a expliqué que «ce programme concerne l’intermodalité bus-tramway. Les tests techniques entre les deux opérateurs ont été réalisés et le sujet est aujourd’hui entre les mains du Conseil de la ville afin de déterminer les pourtours de cette intermodalité, notamment en matière de tarif et de partage des bases de données».

Où ira la T2 ?

La ligne T2 du réseau de tramway de Casablanca desservira sur une longueur de 22,5 km une population estimée à plus de 450.000 habitants sur l’axe Ain Diab, Hay Hassani, Beauséjour, Anoual, El Fida, Mers Sultan, Hay Mohammadi et Ain Sebaâ puis Sidi Bernoussi. Elle sera dotée de deux points de correspondance avec la ligne T1, à savoir dans les stations Abdelmoumen et Ibn Tachfine, et comportera au total, à sa mise en service, 33 stations de voyageurs.

Un déficit d’exploitation conséquent pour 2016

Le tramway coûtera 80 millions de dirhams à la commune urbaine de Casablanca en 2016. C’est ce qu’a annoncé Abdelaziz El-Omari, le maire de la métropole, lors d’une récente conférence de presse réservée au bilan d’activité annuel du tramway de Casablanca. «D’un point de vue commercial, si les résultats enregistrés évoluent par rapport à l’année 2014 se chiffrant à 182 millions de dirhams, force est de constater que l’investissement reste déficitaire», a clairement souligné M. El-Omari. En effet, pour l’année 2015, le déficit d’exploitation a été de l’ordre de 80 millions de dirhams. Un déficit supporté par le gouvernement entre les deux départements, celui de l’intérieur et celui des finances, et la commune urbaine de Casablanca.

Réseau global du transport collectif en site propre (TCSP) 2015-2020

Réseau-global-du-Tramway-transport-collectif-en-site-propre-

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *