Investissement : 5,53 milliards dirhams et 41 projets pour Laâyoune

Investissement : 5,53 milliards dirhams et 41 projets pour Laâyoune

Le Centre régional d’investissement (CRI) de Laâyoune-Sakia El Hamra a approuvé, au 1er semestre, 41 projets d’investissement pour un coût global de 5.530,62 millions DH.
Les services de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic) au sein du CRI de Laâyoune-Sakia El Hamra ont délivré 388 certificats négatifs au cours du premier semestre de l’année 2019. La répartition des certificats négatifs par ce secteur montre la domination de celui du commerce suivi par le BTP, l’industrie, l’agriculture ainsi que les pêches maritimes.

Le premier semestre 2019 a vu la création de 267 unités dont 179 personnes morales et 88 personnes physiques, en progression de 32% pour les personnes morales par rapport au premier semestre 2018 qui avait vu la création de 135 unités.
Durant ce premier semestre, 41 dossiers ont été satisfaits lors des réunions de la commission régionale d’investissement dont trois projets dépassent le montant de 100 millions DH. Selon les promoteurs, le montant global des investissements est de 5.530,62 millions DH.

Dans la perspective de mieux communiquer et de faire promouvoir les potentialités et les atouts dont dispose notre région, le centre continue sa stratégie de communication à travers les interventions aux différents événements et rencontres ainsi que l’édition de différents supports de communication adressés aux investisseurs nationaux et étrangers. Notant que la région de Laâyoune- Sakia El Hamra occupe une position centrale parmi les trois régions sahariennes du Sud. Elle est appelée de ce fait à être le point nodal de ces régions. Elle concentre l’essentiel des infrastructures, des administrations, et des services. Les atouts naturels ainsi que le capital humain dont elle dispose sont très prometteurs. L’économie de cette région repose essentiellement sur le secteur de la pêche ; le port de Laâyoune contribue, en outre, à 5% des trafics de marchandises nationales. Elle regorge également d’autres atouts de développement : les gisements des phosphates, le potentiel touristique, le potentiel énergétique éolien et solaire, etc.

La région de Laâyoune Sakia-El Hamra a connu, particulièrement ces dernières années, le lancement d’une série de projets et de programmes de développement multisectoriels, tels le développement et la modernisation des infrastructures, les projets routiers, les opérations de reboisement, la création d’espaces sportifs et culturels et la promotion de l’entrepreneuriat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *