Investissement : La CDG investit la Méditerranée

Après Fès, Nador, Moulay Yacoub, Sidi Harazem, Béni-Mellal, Ouarzazate, Marrakech et El Jadida, Sogatour enrichit son parc hôtelier de deux unités hôtelières et ressorts en Méditerranée, ce qui porte sa capacité actuelle à 3500 lits. Les nouveaux venus sont le complexe ou Resort dit "Quemado" à El Hoceïma et le Resort de "Restinga "avec son hotel "Karabo" dans la région de Smir entre Mdiq et Fnideq.
S’agissant du “resort“ de Kemado, tout recemment acquis par CDG Développement, il est prévu que le concept même soit totalement repensé.
Bénéficiant d’une localisation exceptionnelle, ce “resort“ est niché sur une crique, entre deux falaises, ce qui lui confère une vue unique au Maroc.
Il est formé de deux complexes hôteliers, l’hôtel Mohammed V , d’une capacité de 50 chambres, et le Quemado, d’une capacité de 200 chambres. Dès sa prise en gestion en Juin 2006, les équipes de Sogatour ont mis les bouchées doubles en vue de la visite royale imminente à Al Hoceïma, et d’accueillir les officiels et les membres du gouvernement ayant accompagné Sa Majesté.
«150 chambres ont pu être ouvertes en un temps record», dira Abdelmalek Himdi, directeur du complexe depuis sa prise en gestion par Sogatour. Interrogé sur le sujet, Samir Kheldouni Sahraoui, administrateur directeur général de Sogatour, déclare que l’objectif in fine est surtout de repenser totalement ce site afin d’en faire une réelle valeur ajoutée pour le tourisme à Al Hoceïma. Cette ville possède des atouts indéniables et uniques. C’est un peu le "sanctuaire de la méditerranée marocaine", car ses eaux sont restées pratiquement vierges.
Le site de l’ancien Club Med est aussi unique en son genre, situé près de l’aéroport, dans une forêt d’eucalyptus, à un jet de pierre d’une toute petite île encore occuppée par les Espagnols. "C’est en soi, une grande curiosité touristique". Le potentiel de Al Hoceïma est énorme et il convient de bien le négocier afin de ne pas faire d’erreur de positionnement.
Pour ce qui est de Restinga, Sogatour a pris en gestion la Société Maroc Tourist depuis septembre 2005, ainsi que le site mythique, mais jusque-là délaissé, de Restinga Smir.
C’est la plus belle plage de la région, dira Samir Sahraoui, et il convenait de redonner à ce site son lustre d’antan.
Il est, en effet, à rappeler que Restinga était la toute première station balnéaire du nord du Maroc, très avant-gardiste dans les années 60. Le challenge, c’est de ramener Restinga à l’avant-scène dans les deux années à venir. De gros efforts ont été consentis en 2006, et la station a commencé à retrouver un air de fraîcheur, après que le site ait été relifté et qu’un programme d’animation ait été mis en place pour la saison estivale.
A noter que Restinga verra bientôt la construction d’un Club Hôtel de 350 chambres, qui sera doté d’une salle de Conférence, ainsi que la transformation de l’hôtel Karabo, actuellement géré par Sogatour, en hôtel SPA de 80 chambres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *