Investissement : Mise en place de 11 mesures incitatives dans l’Oriental

Investissement : Mise en place de 11 mesures incitatives dans l’Oriental

Opérateurs publics et privés plaident pour de nouveaux moyens de promotion économique de la région 

Une convention cadre de partenariat a été conclue avec le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique en vue de capitaliser sur le potentiel économique de la région.

Relancer la croissance économique de l’Oriental et promouvoir l’investissement et l’emploi dans cette région. Ce sont les principales priorités débattues par l’ensemble des participants à une rencontre organisée, mardi 8 août, à Saidia. Cet événement était une occasion pour prospecter de nouvelles pistes pouvant redorer le blason de la région et la placer dans la cartographie des pôles économiques du Maroc. Les échanges ont porté sur l’identification de moyens à développer au niveau de la région pour promouvoir des secteurs porteurs. Le bilan est fructueux puisque le débat a permis de déterminer les principales incitations destinées aux investisseurs de l’Oriental. Onze mesures sont à mettre en place.

Cette annonce faite par Mouad Al Jamai, gouverneur d’Oujda-Angad, concerne trois segments vitaux à la promotion de l’investissement. Il s’agit de la facilitation fiscale, l’encouragement de l’accompagnement au lieu du contrôle et le remboursement de la TVA en 2017 pour doter les entreprises de liquidité. Cette rencontre s’inscrit en effet dans la continuité des actions visant à consolider l’effort d’investissement engagé dans la région. Intervenant dans ce sens, Abdenebi Biioui a plaidé pour un traitement spécial pour l’Oriental en matière de création des investissements et de l’emploi. Le président de la région a passé en revue les mesures prises par son département pour drainer davantage les investisseurs dans la région et renforcer l’employabilité. Rappelons que le conseil place l’investissement au cœur de son plan d’action.

Une convention cadre de partenariat a été conclue dans ce sens avec le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique en vue de capitaliser sur le potentiel économique de la région. Outre l’industrie on peut énumérer plusieurs secteurs clés dont l’agriculture, les mines et énergies, l’offshoring et la logistique. Un fonds de plus de 50 millions DH  est mis en place dans la région pour l’appui aux entreprises. Pour l’année 2017, le conseil consacre une enveloppe de 25 millions de dirhams en vue d’accompagner les porteurs de projets à la création ou à l’extension de leur activité économique.

Il s’agit d’une subvention d’investissement physique axée sur l’acquisition de terrains, la construction ou l’achat du matériel. A cela s’ajoute une prime de l’emploi. Pour en bénéficier, les projets doivent être d’un investissement supérieur ou égal à 1 million de dirhams visant la création de 20 nouveaux emplois. Les secteurs concernés sont l’industrie y compris l’agroalimentaire, la logistique, l’offshoring, les énergies renouvelables, les secteurs innovants et les services à forte valeur ajoutée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *