Investissements à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plus de 3,7 milliards DH injectés dans la région

Investissements à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plus de 3,7 milliards DH injectés  dans la région

Selon le CRI, cette croissance est le fruit de la mise en service des grands projets structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI.  

Concernant la création d’entreprises, le CRI a traité, pendant le premier semestre, quelque 1.446 demandes, soit une hausse de 75% en comparaison avec la même période de l’année 2015.

La région de Tanger- Tétouan- Al Hoceima qui connaît, ces dernières années, un développement économique sans précédent, est considérée aussi comme une destination de choix pour les investisseurs nationaux et étrangers. C’est le constat dressé par le Centre régional d’investissement (CRI) sur la création de projets d’investissements, et ce au premier semestre de l’année 2016. «Cette croissance est le fruit de la mise en service des grands projets structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI ces dernières années. Des hausses significatives des résultats enregistrés tant au niveau du guichet aide à la création d’entreprises qu’au niveau du guichet aide aux investisseurs attestent de la solidité de l’économie régionale», selon un communiqué émis par le CRI, suite à la publication de son dernier bilan semestriel.

Concernant le premier semestre 2016, les données statistiques font part de 100 dossiers déposés, auprès du Centre régional, pour la création d’entreprises. Et sur ces 100 dossiers, le CRI a donné son avis favorable pour 54  projets, qui nécessitent une enveloppe budgétaire de plus de 3,7 milliards de dirhams. Il en résulte une augmentation de 370% du montant global d’investissement par rapport à la même période de l’année 2015. «Cette évolution remarquable est due principalement au projet de construction des plaques et panneaux solaires présenté par la société Nano PV Global qui totalise, à lui seul, 2 milliards de dirhams», poursuit le CRI.
Il est prévu que l’approbation de ces nouveaux 54  projets d’investissement sera à l’origine d’une nouvelle dynamique pour l’ensemble de la région. Ce qui permettra la création à terme de plus de 4.820 emplois permanents. Selon la ventilation sectorielle de projets d’investissement approuvés, le secteur de l’industrie se taille la part du lion avec 73% du total et nécessitant plus de 2,7 milliards de dirhams. La santé vient en deuxième position  avec 21% des projets approuvés, et ce pour un investissement de 600 millions de dirhams.
Les mêmes données font part que le secteur de l’industrie demeure le grand créateur d’emplois, permettant de générer, selon la même source, quelque 2.940 postes de travail.

CRI-de-la-region-Tanger-Tetouan-Al-Hoceima

IDE américain vient en tête

Ce premier semestre a été marqué aussi par l’approbation par d’importants projets d’investissement direct étranger (IDE). Parmi lesquels ceux en provenance des Etats-Unis, qui accaparent la part du lion avec plus de 2 milliards de dirhams, (représentés surtout par le projet de la société Nano PV Global). L’investissement émirati réussit, quant à lui, à se positionner en deuxième position grâce à un projet de création d’un hôpital universitaire nécessitant une enveloppe budgétaire de 600 millions de dirhams.
La même source tient à préciser que concernant la création d’entreprises, le CRI a traité, pendant le premier semestre, quelque 1.446 demandes, soit une hausse de 75% en comparaison avec la même période de l’année 2015. Cette augmentation trouve essentiellement son origine dans l’intégration de la province d’Al Hoceima à la région, et ce conformément au nouveau découpage administratif adopté par le Royaume. «Toutefois, il est à signaler que le CRI de Tanger et le Centre de Tétouan ont enregistré à eux seulement une progression de 25%», ajoute la même source.

Quant à la ventilation des créations par nature juridique, celle-ci fait ressortir que les sociétés à responsabilité (SARL) maintiennent encore leur prédominance avec 72% des créations. Elles devancent ainsi de loin les personnes physiques, qui ne représentent que la part de 28%. Et en se basant sur la nature d’activité, le secteur des services demeure le plus attractif avec 54% de l’ensemble des créations d’entreprises dans la région. Le commerce (31,9%) et le BTP (11%) y occupent respectivement le deuxième et troisième rangs. Il est à noter que les mêmes données font ressortir le chiffre de 3.208 certificats négatifs délivrés durant ce premier semestre. Ce qui entraîne une progression  de 8% par rapport à la même période de l’année 2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *