Investissements à Tétouan : Plus de 28 millions de dirhams injectés

Investissements à Tétouan : Plus de 28 millions de dirhams injectés

La province s’est taillé la part du lion  des entreprises créées

Le tertiaire a atteint à fin avril dernier la part de 42% du total des certificats négatifs délivrés.

Grâce à ses très fortes potentialités géographiques et en termes d’infrastructures, Tétouan continue de se positionner comme destination de choix pour les investisseurs aussi bien nationaux qu’internationaux. C’est du moins ce qui ressort des dernières données statistiques émises par le Centre régional d’investissement (CRI) de Tétouan. L’ensemble de la province, et en particulier Tétouan, s’est taillé la part du lion (73%) pour ce qui est des entreprises créées pendant les quatre premiers mois de l’année en cours dans la région. Elle est suivie de loin de la préfecture de M’diq-Fnideq avec la part de 27% des unités mises en place pendant la même période.

La même source fait part que la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq ont connu, jusqu’à fin avril 2017, et grâce à un investissement global de plus de 28 millions de dirhams, la création de quelque 215 entreprises. Alors qu’elles ont vu l’installation, pendant la même période de l’année précédente, de 179 unités pour une enveloppe budgétaire globale de plus de 15 millions de dirhams. Il en a résulté donc que les deux parties ont réussi une augmentation de plus de 20% du total des entreprises créées dans les différents secteurs d’activité dans la région.

Intentions de création d’entreprises

La province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq ont connu, jusqu’à fin avril de l’année en cours, la délivrance de quelque 436 certificats négatifs contre 443 accordés pendant les quatre premiers mois de 2016. Il en a résulté ainsi une légère baisse de 1,5% des intentions de créations d’entreprises en comparaison avec la même période de l’année précédente. Quant à la nature d’activité, les services ont pu grâce aux zones de vacances prendre le pas sur les autres secteurs. Le tertiaire a donc atteint à fin avril dernier la part de 42% du total des certificats négatifs délivrés. Le commerce a, quant à lui, amélioré son positionnement au deuxième rang avec 39% des documents accordés, pendant la même période de l’année en cours. Il est suivi du BTP avec la part de 19% de l’ensemble des certificats négatifs délivrés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *