Investissements maritimes : Plus de 10 milliards de dirhams injectés à Dakhla

Investissements maritimes : Plus de  10 milliards de dirhams injectés à Dakhla

Grand port Dakhla Atlantique, développement de l’aquaculture, valorisation des produits de la pêche…

L’investissement le plus important reste celui alloué à la réalisation du Grand port Dakhla Atlantique. Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région.

D’importants projets maritimes sont en cours d’exécution à Dakhla-Oued Eddahab. Environ 10 milliards de dirhams sont injectés pour la mise en œuvre d’investissements, et ce dans le cadre du nouveau modèle de développement adopté par Dakhla-Oued Eddahab. La finalité étant de situer la région en tant que pôle compétitif de la pêche. Parmi ces projets, on cite les unités de valorisation de produits de la pêche. 6 unités de conserves de poissons sont actuellement en construction portant sur un investissement global de 1,4 milliard de dirhams. Ces projets permettront de créer d’ici début 2019 plus de 3.000 emplois dans le secteur. De même, un grand projet d’aquaculture est sur les rails portant sur un montant global de 2,8 milliards de dirhams. Toutefois, l’investissement le plus important reste celui alloué à la réalisation du Grand port Dakhla Atlantique.

Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région. «Ce projet permettra à Dakhla de devenir un pôle de compétitivité et un relais entre l’Afrique, le nord du Maroc et l’Europe», nous précise Salaheddine Rachidi, délégué de la pêche à Dakhla. Le Grand port Dakhla Atlantique se veut un outil logistique performant qui soutiendra le développement économique de la région. Il valorisera ainsi les ressources des petits pélagiques en mettant en place les infrastructures portuaires nécessaires. Le nouveau port se composera d’une digue principale de 2.800 mètres ainsi que d’une digue secondaire de 600 mètres. Il comprendra également un quai de commercialisation de 800 mètres et un quai de pêche hauturière de 1.500 mètres. L’infrastructure portuaire abritera également un bassin de 39 hectares et un élévateur de bateaux d’une capacité de 450 tonnes. Au-delà de la commercialisation, le Grand port Dakhla Atlantique abritera également un chantier naval.

Cette orientation stratégique et l’intérêt porté à la pêche dans toutes ses composantes relèvent du rôle prépondérant que joue le secteur dans cette région du Maroc qui dispose d’une façade maritime importante (667 kilomètres). «Dakhla-Oued Eddahab est l’une des régions les plus riches en poissons au Maroc. Le secteur de la pêche est l’ossature de l’économie de la région qui assure 65% de la production nationale», souligne le délégué de la pêche de Dakhla. Grâce à l’élan donné par la stratégie «Halieutis», la pêche à Dakhla a connu un important saut aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif.

Sur la période allant de 2008 à 2017, les autorités notent une performance de 200%. La production annuelle oscille entre 600.000 et 750.000 tonnes générant ainsi un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards de dirhams. «Les ressources halieutiques de la région sont très importantes. Dakhla-Oued Eddahab dispose d’un stock assez important. Ces produits phares, en l’occurrence le poulpe et la sardine pilchardus, font d’elle le premier producteur de ces espèces à l’échelle mondiale», relève-t-on de Salaheddine Rachidi qui précise que la dynamique observée dans le secteur au niveau de Dakhla-Oued Eddahab est également tirée par les investissements injectés. Si l’on prend la période 2007-2015 pour échantillon, il ressort que 117 millions de dirhams d’investissements ont été réalisés au niveau de la région qui compte à ce jour 84 unités de traitement et de conditionnements des produits de la mer. Ces investissements sont venus renforcer la capacité de commercialisation des produits halieutiques et leur assurer une meilleure valorisation. Ils ont porté principalement sur la construction de sept halles au poisson et d’une unité de gestion des contenants normalisés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *