Iran : un milliard d’euros pour des projets gaziers

Iran : un milliard d’euros pour des projets gaziers

L’Iran va lancer le 6 mars un milliard d’euros de bons du Trésor sur les marchés internationaux pour financer plusieurs projets gaziers, a annoncé, samedi, le ministre de l’Economie Shamseddine Hosseini, cité par l’agence Isna. «Un milliard d’euros de bons du Trésor seront lancés pour financer les phases 15, 16, 17 et 18 du champ gazier de South Pars» dans le Golfe, a-t-il dit. «Les bons du Trésor seront lancés par l’intermédiaire de la banque Mellat et auront une durée de trois ans et des intérêts de 8% au bout de ce temps». Selon le ministre, ces bons seront garantis par la compagnie nationale du pétrole (NIOC). Cette annonce intervient alors que la banque Mellat, comme la plupart du système bancaire iranien, est soumise à des sanctions internationales, notamment américaines et européennes, liées au programme nucléaire controversé de l’Iran. Téhéran rencontre des difficultés pour financer ses projets de développement gaziers et pétroliers à cause de l’embargo financier et bancaire occidental, mais aussi du désengagement progressif des compagnies pétrolières occidentales qui ont pratiquement arrêté d’investir dans de nouveaux projets en Iran. Selon les experts, Téhéran a un besoin annuel de 25 à 30 milliards de dollars d’investissement pour développer ses projets pétroliers et gaziers. L’Iran, qui possède les secondes plus larges réserves de gaz au monde après la Russie, estime avoir besoin de 85 milliards de dollars au cours des dix prochaines années pour le seul secteur gazier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *