Irrigation: La région de Khénifra recourt aux eaux d’Oum Errabia

Irrigation: La région de Khénifra recourt aux eaux d’Oum Errabia

Un projet d’irrigation de près de 3.000 ha des terres agricoles par les eaux d’Oum Errabia est l’objet d’examen au sein du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

C’est ce qu’a fait savoir Aziz Akhannouch en marge de sa visite, samedi dernier, à une série de projets agricoles lancés dans la région de Beni Mellal-Khénifra, dans le cadre du Plan Maroc Vert (MPV).

Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a affirmé à Khénifra qu’un projet d’irrigation de près de 3.000 ha des terres agricoles par les eaux d’Oum Errabia, et bien d’autres chantiers sont en cours d’examen au sein de son département. Au cours d’une visite dans la commune rurale d’El Hammame (Mrirt),  et qui porte essentiellement sur les investissements dans la région et les projets du pilier II du PMV, il a été question de s’arrêter sur l’état d’avancement des projets visant le développement de l’agriculture solidaire dans la région de Béni Mellal-Khénifra, notamment «l’arboriculture fruitière et des projets d’agriculture solidaire, la formation et l’accompagnement des agriculteurs en la matière, la promotion du secteur agricole au niveau de la province, outre l’amélioration des revenus et du niveau de vie de la population locale», apprend-on auprès du ministère de tutelle.
Il s’agirait, selon Akhannouch, d’une réelle «valeur ajoutée à la richesse agricole au vu de son impact positif sur les jeunes ayant adhéré aux opérations d’investissement appuyant des projets portant sur les cultures d’amandes et d’olives ainsi que la production animale». Par ailleurs, il est à souligner que le département de l’agriculture et de la pêche maritime se penche actuellement sur l’évaluation des moyens nécessaires pour accompagner ses ambitions de mise en place de projets agricoles de développement au niveau de la région à même d’améliorer les conditions de vie de la population locale.
Parmi les projets de développement de l’agriculture solidaire, on relève un qui s’intéresse à  l’intensification et la valorisation de la production laitière, et qui cible 929 produits laitiers dont le coût global est estimé à plus de 24 millions de dirhams. La région bénéficie d’un autre projet, cette fois-ci concernant l’intensification et la valorisation des produits de l’apiculture.

Celui-ci cible «265 éleveurs d’abeilles dans les communes rurales d’El Hammame, Oujalmous, Had Bouhsoussen, Moulay Bouaaza, Sidi Lamine et Sebt Aït Rehou, pour un montant total s’élevant à plus de 2 millions de dirhams», note la même source avant d’ajouter que par la même occasion, il a été procédé à la présentation du projet de réhabilitation hydroagricole du périmètre du Bas Amghass ciblant les provinces de Khénifra et d’Ifrane sur une superficie de 1.200 ha pour un coût estimé à 43 millions de dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *