Jacob Delafon poursuit le développement de son unité tangéroise : Une usine marocaine aux racines françaises

Jacob Delafon poursuit le développement de son unité tangéroise : Une usine marocaine aux racines françaises

Doté d’une capacité de production de plus de 1,5 million de pièces par an, le site tangérois représente aujourd’hui la première usine céramique du Groupe Kohler pour l’Europe et la sixième dans le monde.

Jacob Delafon, c’est 130 ans et pas une ride. Le spécialiste des univers de la salle de bains qui fête cette année son cent trentième anniversaire tout en cherchant constamment à être à la page et se conformer aux goûts en vigeur. Il fait du Maroc une base stratégique pour la production et l’exportation de ses produits. Dans ce sens, la marque poursuit le développement de son usine de Tanger. L’installation de Jacob Delafon dans la ville du détroit remonte à 1980. Son usine représente aujourd’hui un acteur économique incontournable dans la région. Forte de plus de 500 collaborateurs, l’unité produit des pièces en porcelaine et en grès fin à destination de l’Union européenne, du Maghreb, de la Russie, du Moyen-Orient et de l’Afrique, contribuant ainsi au rayonnement du Made in Morocco dans le monde. Doté d’une capacité de production de plus de 1,5 million de pièces par an, le site tangérois représente aujourd’hui la première usine céramique du Groupe Kohler pour l’Europe et la sixième dans le monde. La marque ambitionne de faire de cette unité industrielle une véritable base d’opération régionale qui lui permettra de confirmer son leadership au Maghreb et sur les marchés africains.

Pour ce faire, Jacob Delafon compte sur son plan stratégique, lancé en 2010, et qui lui a permis d’augmenter de plus de 75% la capacité de production totale de son usine de Tanger. Depuis 2011, la marque a investi plus de 220 millions de dirhams en vue de faire de ce site un outil industriel à la pointe de la technologie. 130 millions DH ont été consacrés aux équipements industriels, 70 millions DH aux infrastructures et bâtiments additionnels, et 20 millions de dirhams à la recherche et développement. L’ampleur de cet investissement témoigne de la confiance du Groupe Kohler dans la compétence des ressources marocaines. C’est dire toute l’importance que revêt cette usine pour le géant français. «L’usine de Tanger est notre muscle. Le Maroc est de plus le hub d’exportations de nos produits au niveau mondial» souligne Olivier Lefebvre, président EMEA du Groupe Kohler-Jacob Delafon. Cette montée en puissance de l’usine s’est accompagnée d’une montée en compétence avec le développement de produits innovants. La moitié des produits de l’usine est ainsi destinée à l’export, preuve en est de leur qualité. Valeur essentielle de la marque, l’innovation se retrouve également dans la gestion de l’impact environnemental de l’usine, réduit au minimum. Le site compte sur un système de retraitement des eaux industrielles permettant une économie de 3.500 m3 d’eau par mois.

L’usine limite également sa consommation de fuel lourd et de gaz, grâce à un système de récupérateur thermique au niveau des fours qui permet une économie de 40% de CO2 annuel avec l’arrêt complet de brûleurs au fuel. Conjuguant productivité et respect de l’environnement, les responsables soulignent que l’usine emploie d’ingénieux systèmes d’optimisation énergétique et hydrique, avec notamment une station de traitement des eaux usées par osmose inverse pour réintégration dans le processus de production et réutilisation pour le nettoyage, l’arrosage et la sécurité incendie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *