Jalal Benhayoun : «Nous continuons, via le guichet unique, dans la même dynamique de consolidation des acquis»

Jalal Benhayoun : «Nous continuons, via le guichet unique, dans  la même dynamique de consolidation des acquis»

Entretien avec Jalal Benhayoun, directeur général de PortNet S.A

Pour Jalal Benhayoun, il est question des grandes nouveautés de la quatrième édition de la Conférence annuelle du guichet unique  PortNet. Il évoque également le bilan et les perspectives de PortNet. 

ALM : Quelles sont les particularités de cette quatrième édition de la Conférence annuelle du guichet unique PortNet ?

Jalal Benhayoun: Lors de cette quatrième édition, les débats porteront sur le rôle de l’intelligence communautaire publique et privée dans l’intégration, l’efficacité et l’innovation dans la supply chain, notamment pour les PME/TPE, et ce en parfait alignement avec la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, appelant les institutions et les divers acteurs à davantage de planification et de coordination dans les actions collectives engagées visant le regain du dynamisme économique lequel est tributaire du renouvellement de la culture des affaires et de l’exploitation optimale des nombreux atouts offerts par notre pays tout en prenant en considération les enjeux de la compétition internationale et, même parfois, de ceux des guerres économiques et commerciales.

L’édition de cette année a plusieurs particularités. La première consiste en l’organisation pour la première fois en Afrique de la conférence annuelle de l’Association internationale des systèmes des communautés portuaires (IPCSA), rendez-vous par excellence de partage et d’échange des meilleures tendances et pratiques entre les membres représentant les communautés portuaires et cargo les plus innovantes. L’autre particularité concerne la participation à cette édition de plus d’une trentaine de nationalités venant des 5 continents et représentant les meilleurs ports à l’échelle internationale ainsi que les pays les plus performants au niveau de la logistique et du commerce international.

Cette édition sera également marquée par l’organisation de la 5ème Conférence internationale du Centre de facilitation des procédures commerciales et du commerce électronique des Nations Unies autour du concept du guichet unique. Ce dernier s’occupe des travaux de la normalisation et de la mise en œuvre des standards relatifs à l’échange électronique et la dématérialisation du commerce et dont lesquels notre guichet unique est également impliqué.

Quel bilan faites-vous des activités de PortNet durant cette année ?

Nous continuons grâce à l’engagement de notre large communauté, via notre plate-forme de guichet unique, dans la même dynamique de consolidation des acquis et de généralisation des initiatives visant la digitalisation des processus de notre supply chain à l’international dans toutes ses composantes portuaire, aéroportuaire, régalienne, logistique, financière via PortNet. Cette année a en effet été marquée par la concrétisation de plusieurs chantiers, à savoir:

la montée en charge de l’utilisation de notre plateforme communautaire dédiée au paiement multicanal des factures de prestations liées aux opérations logistiques du commerce extérieur. Cette plate-forme se distingue par son ouverture directe sur les 33.000 entreprises utilisatrices des services de PortNet, les 17 établissements bancaires raccordés au guichet unique ainsi que tous les facturiers publics et privés intervenant dans la chaîne du commerce et de la logistique transfrontalière ;

la généralisation de l’échange électronique des résultats de contrôle des produits soumis au contrôle de l’ONSSA avec l’Administration des douanes et des impôts indirects à Casablanca et à Agadir ;

Le lancement de la première génération de la plate-forme Trade Sense, accessible au grand public, des procédures et des informations commerciales et logistiques à forte valeur ajoutée lesquelles sont nécessaires aux opérateurs économiques pour accomplir aisément leurs transactions. Le lancement de l’outil Trade Sense répond aux attentes exprimées par les usagers de PortNet, aux recommandations et aux bonnes pratiques internationales en matière de fluidification logistique et de commerce transfrontalier telles que celles publiées par la Banque mondiale. Il contribue également à remplir les engagements pris par le Maroc dans le cadre des accords de facilitation bilatéraux ou multilatéraux tels que l’accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation mondiale du commerce ;

Le développement d’une batterie de nouveaux services électroniques tels que la prise de RDV des sorties des conteneurs des ports, le bon à délivrer,  le bon de sortie du port, la demande de franchise douanière, la gestion dématérialisée des agréments de l’ANRT et dont le déploiement effectif s’opérera dans les prochaines semaines en concertation avec les administrations et les communautés concernées.

Qu’en est-il de vos perspectives ?

Au niveau national, nous allons poursuivre les efforts de consolidation et de généralisation de nos services sur tous les maillons de la chaîne de valeur de la supply chain du commerce transfrontalier au service de la compétitivité de notre économie et nos clients. Il sera notamment question de l’intégration des services de l’EACCE, du ministère de la santé, de l’ONDA, des compagnies aériennes, etc.

Parallèlement à cela, nous avancerons sur les multiples initiatives engagées avec nos partenaires régionaux tels qu’à titre d’exemple, l’Alliance africaine pour le commerce électronique sur la concrétisation de projets lancés comme l’African E-Trade Hub financé par la BAD et visant une interoperabilité de bout en bout entre les guichets uniques virtuels africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *