Japon : des signes de fin de déflation décelés

Japon : des signes de fin de déflation décelés

Kiyohiko Nishimura, vice-gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), a déclaré que l’économie s’était améliorée depuis le printemps dernier et que cela devrait se répercuter sur les prix à partir de maintenant. «On peut dire que quelques rayons de lumière commencent à percer l’épais nuage de la déflation», a-t-il dit devant des chefs d’entreprise à Sendai, située dans le nord du Japon. «Il faut environ un décalage d’un an avant que des changements dans l’économie ne se répercutent sur le taux d’inflation», a-t-il ajouté. Le gouvernement japonais continue cependant d’espérer une accélération de la hausse des prix. Le ministre des Finances Naoto Kan a ainsi réitéré, mardi, son désir d’une hausse comprise entre 1 et 2% des prix et qu’il n’excluait pas une proposition de son propre parti, le parti démocrate, ciblant une augmentation de 2% des prix à la consommation sur deux ans. Cela pourrait conduire la BoJ à de nouveau assouplir sa politique. Pour autant, la BoJ a rejeté l’idée d’un objectif d’inflation, qui sert habituellement aux banques centrales à établir leurs taux d’intérêt. Kiyohiko Nishimura a toutefois dit que la BoJ pourrait modifier sa conception actuelle de la stabilité des prix et son cadre de politique monétaire si des améliorations étaient nécessaires. «Il est de notre responsabilité d’améliorer le cadre politique actuel, s’il y a des changements de prix et de la conjoncture économique mondiale», a-t-il indiqué. La BoJ publiera son rapport semestriel sur ses perspectives économiques le 30 avril.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *