José Fernandez à la rencontre des jeunes entrepreneurs maghrébins

José Fernandez à la rencontre des jeunes entrepreneurs maghrébins

Comment les Etats-Unis pourraient-ils stimuler l’investissement des jeunes maghrébins? Une question à laquelle était confronté José Fernandez, secrétaire d’Etat adjoint US chargé des affaires économiques et de l’énergie, lors d’une rencontre ouverte avec huit jeunes Maghrébins organisée en préambule des travaux de la 2ème édition de la «US-Maghreb Entrepreneurship Conference». Il s’agit de jeunes entrepreneurs issus du Maroc, d’Algérie et de Tunisie qui viennent à peine d’entamer leur petit bonhomme de chemin dans le monde de l’entrepreneuriat. Ces jeunes qui sont venus partager leurs ambitions et leur vécu avec M. Fernandez ont préalablement profité du cycle de formation inscrit dans le cadre du PNB-Napeo via un concours lancé sur le réseau social «Facebook». Face à leur enthousiasme, M. Fernandez a souligné que «le moment est opportun pour les pays du Maghreb d’investir dans l’entrepreneuriat des jeunes». Et d’ajouter que «son pays est  prêt à partager son expertise dans le domaine et contribuer, parallèlement avec les décideurs maghrébins, à élaborer de nouveaux outils d’accompagnement visant à identifier d’importantes opportunités d’affaires et à consolider davantage les liens entre les investisseurs potentiels et les graines d’entrepreuneurs». La rencontre avec M. Fernandez fut également une opportunité pour les jeunes entrepreneurs d’identifier les principaux obstacles qui entravent le processus de création d’un projet. Au Maroc, comme en Algérie ou en Tunisie, la principale embûche est d’ordre psychologique. Selon les panélistes, les jeunes Maghrébins ne s’imprègnent toujours pas de la culture de l’entrepreneuriat. Le système éducatif reste, pour son ensemble, théorique sans pour autant ouvrir des perspectives d’application pour les jeunes porteurs de projets. Vient ensuite l’accompagnement étatique qui reste pour son ensemble, au niveau maghrébin, faible en termes de financement. Dans le cadre des efforts consentis par les Etats-unis en faveur des jeunes entrepreneurs maghrébins, M. Fernandez a indiqué que «son gouvernement met en place pour l’année prochaine un programme doté d’une enveloppe de 4 millions de dollars en faveur des projets d’une dizaine de jeunes Marocains et Tunisiens qui décrocheront des bourses «d’entrepreneuriat» pour enrichir leurs connaissances en la matière et finaliser, en bonne et due forme, leurs projets. Une démarche, entre autres, qui améliorerait l’écosystème au Maghreb et permettrait aux jeunes de comprendre les rouages du monde des affaires».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *