Journée d’étude : Les bienfaits de l’ionisation sur l’agriculture étalés à Tanger

Journée d’étude : Les bienfaits de l’ionisation sur l’agriculture étalés à Tanger

Selon le Dr Chentouf, l’utilisation de l’ionisation permet «l’exportation des produits alimentaires en toute sécurité et sans qu’ils présentent aucun risque pour le pays importateur».

L’utilisation de l’irradiation ou l’ionisation en agriculture permet d’éviter de grandes pertes, causées par des agents pathogènes et ravageurs. C’est dans ce contexte que se sont déroulés, mercredi 18 octobre, les travaux d’une journée d’étude autour du thème «L’ionisation au service de l’agriculture au Maroc». Organisée conjointement par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), cette manifestation s’assignait comme objectif principal «d’informer les différents intervenants sur les avantages sanitaires et économiques de cette technologie», a indiqué Dr Mouad Chentouf, chef du Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger de l’INRA.

Considérée comme une unité pilote et unique au Maroc, la station d’ionisation de Boukhalef, mise en service en 1995 à Tanger, grâce à l’assistance technique de l’AIEA et du Commissariat à l’énergie atomique français, des spécialistes et responsables de l’INRA, mène des recherches sur l’irradiation en agriculture. «Les programmes et recherches entrepris dans ce domaine ont permis d’atteindre des résultats très intéressants dans le domaine de la conservation des aliments par ionisation, du traitement de quarantaine et de l’amélioration des plantes par induction des mutations», a souligné Dr Chentouf. 

L’intervenant a souligné l’importance des traitements ionisants des produits alimentaires destinés à l’exportation vers l’étranger. Il y a lieu de citer à titre d’exemple les agrumes qui sont plus menacés par la mouche méditerranéenne. L’utilisation de l’ionisation permet «l’exportation des produits alimentaires en toute sécurité et sans qu’ils présentent aucun risque pour le pays importateur», a dit Dr Chentouf. 

Les participants à cette journée d’étude ont convenu que comparativement à d’autres techniques, l’ionisation présente plusieurs avantages. Il s’agit «d’un traitement rapide et sans rémanence qui permet la préservation des produits à l’état frais, la décontamination à froid et le traitement des produits dans leurs emballages, souples ou rigides», a-t-on souligné.

Selon Yves Henon, expert en techniques d’irradiation pour l’industrie, l’agriculture et divers organismes internationaux (FAO, AIEA,…), le traitement par irradiation continue de gagner du terrain et bon nombre de pays tels ceux d’Asie et l’Amérique latine ont adopté cette technique. Ce responsable a poursuivi que le Maroc, qui a fait preuve, ces dernières années, de son succès dans des secteurs clés, a tout intérêt à faire de même. Il suffit «de sensibiliser et d’informer les investisseurs et les industriels sur les avantages et la rentabilité de la technique de l’ionisation, comme c’est le cas de la journée d’étude qui nous réunit aujourd’hui à Tanger», a dit M. Henon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *