Journées nationales du consommateur: Le ministère du commerce fait dans l’information

Journées nationales du consommateur: Le ministère du commerce fait dans l’information

Le but étant de sensibiliser le grand public sur les droits garantis par la loi n°31.08. En prenant connaissance de leurs droits, les consommateurs sauront donc les faire valoir et en conséquence se protégeront mieux de tout abus de la part des fournisseurs de produits, biens ou services.
Dans son intervention, Latifa Echihabi, secrétaire générale du ministère de l’industrie, a indiqué que le Maroc dispose aujourd’hui d’un cadre juridique complet pour faire respecter les dispositions de la loi 31.08 dans le secteur du commerce et de l’industrie.

Elle a, par ailleurs, souligné que le ministère a «formé et qualifié un premier corps d’agents chargés de vérifier le respect de ces dispositions sur le terrain».

Et d’ajouter qu’ «un portail dédié aux consommateurs a été mis en ligne permettant à ces derniers de s’informer sur leurs droits, mais aussi de déposer des requêtes en vue d’être assistés ou orientés vers les administrations et entités compétentes notamment les organismes de contrôle et les associations de protection des consommateurs».

Rappelons que le ministère de tutelle œuvre pour le développement de partenariats avec différents intervenants dans le domaine de la consommation et droits du consommateur. Le ministère apporte, également, son appui au mouvement consumériste à fin de lui permettre de jouer pleinement son rôle en matière d’information, d’orientation et de défense des droits du consommateur.

Le lancement de ces journées, le 9 mars à Casablanca, a connu la mobilisation des partenaires, fédérations et associations de protection du consommateur. Les intervenants ont, par ailleurs, mis l’accent sur l’équilibre des relations contractuelles garanties par ladite loi entre consommateurs et fournisseurs. Ils ont appelé à instaurer l’obligation pour les fournisseurs d’informer leurs clients avant la conclusion de tout contrat de vente.

Cette démarche permettra de préserver les intérêts économiques du consommateur, notamment ceux relatifs aux clauses abusives. La transparence des transactions aura pour finalité, également, de réglementer certaines pratiques commerciales telles que les soldes, les ventes en ligne, les loteries publicitaires et la garantie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *