Jumelage des ports de Casablanca et de Miami

Edifiant. C’est ainsi que l’on peut résumer la convention internationale de jumelage entre le port maritime de Casablanca et le port de Miami-Dade en Floride. Un accord de jumelage dont la signature a eu lieu le 25 octobre dernier à Rabat par Abdelhak Aslani, directeur d’exploitation du port de Casablanca et Khalid A. Salahuddin, directeur adjoint du port de Miami et qui intervient suite à la visite d’une délégation commerciale de l’Etat de Floride au Maroc.
Cette convention prévoit la coopération en matière de développement du trafic de croisière dans chacun des ports par l’échange d’information statistiques relatives au développement des infrastructures portuaires, la recherche marketing visant l’accroissement des croisières et du trafic et la mise en place des moyens techniques et financiers à travers des joint-ventures ou d’autres arrangements. Les deux parties ont également examiné les moyens de mise en oeuvre d’un système d’optimisation de la canalisation et de gestion d’observation du terminal à conteneur au port de Casablanca ainsi que le développement de l’accroissement du trafic des croisières.
Cette convention stipule également la constitution d’un groupe de travail technique pour l’échange de missions à caractère professionnel. Conduite par le commissionnaire de Miami, Arthur E. Teele, Jr, la délégation commerciale américaine, composée de 17 membres, avait entamé une série de négociations avec les responsables marocains. Le but était de trouver les moyens d’améliorer les relations économiques et commerciales entre Casablanca et la ville de Miami.
Un programme prédéfini de cette coopération a été présenté. Il consiste en l’ouverture d’un consulat général du royaume à Miami, qui compte le plus grand nombre de consulats étrangers après New York, l’organisation par la Royal Air Maroc de vols réguliers de et à destination de cette ville afin de consolider les liens commerciaux entre le Maroc et la capitale de l’Etat de Floride et l’échange de savoir et savoir-faire en matière de tourisme. Selon M.Teele, la convention de jumelage des deux ports n’est que le début d’une coopération qui visera, dans une deuxième étape, tous les ports marocains. Avec des objectifs clairs, concrets et bien définis, cette visite ne manquera pas de hisser davantage les relations entre les deux pays qui s’apprêtent à conclure un accord de libre échange.
«Nous sommes convaincus que, si cet accord est accepté par les deux parties, les relations entre deux grandes nations comme les nôtres changeront , à jamais. Et le changement ne pourra être que vers le mieux», avait assuré M. Teele lors du point de presse qu’il avait tenu récemment à Casablanca, pour expliquer l’objet de la visite de la délégation américaine au Maroc. Les actions menées par les acteurs économiques américains au Maroc ne font que confirmer que le meilleur est encore à venir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *