Jumia livre une radioscopie du m-commerce au Maroc : Le mobile, première source de trafic et premier produit vendu

Jumia livre une radioscopie du m-commerce au Maroc  : Le mobile, première source de trafic et premier produit vendu

56% des achats effectués en 2017 sur la plate-forme ont été réalisés à partir d’un smartphone. L’ordinateur arrive en deuxième position totalisant 41% des achats, suivi de la tablette (3%).

La mobile Week 2018 de Jumia démarre ce lundi. Le célèbre portail du commerce en ligne brade encore une fois les prix et présente à ses utilisateurs une offre «mobile» alléchante. Des smartphones à petit prix, c’est ce que promet à cette occasion Larbi Alaoui Belrhiti, directeur général de Jumia Maroc.

Ce «discount» n’est pas fortuit mais confirme l’engouement que les acheteurs de la plate-forme ont pour les téléphones mobiles. C’est d’ailleurs cet intérêt accru qui a poussé Jumia à élaborer une étude qui analyse la place du mobile et les tendances du marché des smartphones au Maroc. «Le Mobile Report 2018» de Jumia diagnostique ainsi les comportements d’achat et les préférences des internautes marocains offrant ainsi des informations inédites sur le m-commerce (mobile commerce). «Cette étude nous permet de faire un état des lieux du mobile au Maroc et montrer la place qu’occupent les smartphones dans la vie quotidienne des Marocains. En procédant ainsi, nous mettons à profit notre analyse de données pour dévoiler le développement du e-commerce et le rôle de plus en plus prépondérant du smartphone», explique dans ce sens Larbi Alaoui Belrhiti.

L’étude fait ressortir un taux de pénétration de 70% pour le mobile. «Les Marocains privilégient aujourd’hui le téléphone mobile pour accéder à Internet. Les smartphones sont en train de transformer la vie des gens en apportant des opportunités nouvelles considérables. Le potentiel de croissance au Maroc est parmi les plus importants en Afrique», constate le directeur général de Jumia. Le mobile est également la première source de visite et de commandes en ligne sur Jumia. Ainsi, 56% des achats effectués en 2017 sur la plate-forme ont été réalisés à partir d’un smartphone. L’ordinateur arrive en deuxième position totalisant 41% des achats, suivi de la tablette (3%). En effet, les smartphones rendent l’achat en ligne plus simple et rapide. C’est dans cette perspective que Jumia a choisi de s’adapter au nouveau comportement des acheteurs en s’engageant à devenir la première plate-forme mobile.

Les efforts sont ainsi orientés pour le développement et l’amélioration de l’expérience client sur le mobile. Au-delà du mode et moyen d’accès à l’achat, le mobile reste le produit le plus privilégié sur la plate-forme. Les ventes ont considérablement grimpé hissant ainsi la marque infinix en tête des marques vendues. La marque chinoise dépasse ainsi «Innjoo», Samsung, Apple et Huawei. Si les ventes ont augmenté c’est parce que les prix ont nettement baissé sur le marché. Le prix de vente moyen d’un smartphone en ligne sur Jumia.ma est passé de 1.900 dirhams en 2014 à 1.200 dirhams en 2017.

Le rapport de Jumia laisse également observer la persistance de la fracture numérique entre milieu urbain et rural en termes d’achat. Les internautes des grandes villes sont plus habitués à la plate-forme que le reste des internautes. Rabat figure en tête.

La capitale devance Marrakech et Agadir et totalise les plus grandes commandes de smartphones sur le site. Toutefois, les responsables de Jumia observent une diversification de la localisation des consommateurs. Selon Larbi Alaoui Belrhiti, elle n’est plus exclusivement centrée sur les territoires à forte densité de population. Et pour cause, le service de livraison déployé par la plate-forme sur l’ensemble du Maroc a contribué au désenclavement des régions les plus reculées. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *