Kafilat Takwine: Lafarge oeuvre pour la formation de villes meilleures

Kafilat Takwine: Lafarge oeuvre pour la formation de villes meilleures

Lafarge Maroc se lance dans une belle aventure humaine. En effet, en partenariat avec l’OFPPT et la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics (FNBTP), Lafarge Maroc lance «Kafilat takwine Lafarge». C’est ce qui a été annoncé dans une conférence de presse tenue hier, mardi 26 novembre, à Casablanca. Il s’agit donc d’une caravane de formation destinée aux utilisateurs finaux des matériaux de construction.

L’idée de cette initiative est le fruit de la conjonction de deux éléments clés pour le développement de l’entreprise. «Le premier élément fédérateur de cette initiative est notre ambition et notre vision qui est de contribuer à construire des villes meilleures. C’est-à-dire que nous visons des villes plus accueillantes, des villes plus durables, des villes plus connectées, et surtout des villes plus belles. Aussi, le deuxième élément est le constat que, malheureusement, sur beaucoup de chantiers, il y a énormément de malfaçon. Et donc, la conjonction de ces deux facteurs a fait que pour atteindre notre ambition, qui est de construire des villes meilleures, il fallait mettre à niveau l’élément humain. Et comme pour celui qui construit, cela passe par la formation et la sensibilisation.

Se lancer dans cette aventure nous a tout de suite paru très évident», a expliqué à ALM Seddiq Hassani, directeur stratégie et marketing de Lafarge Maroc.

C’est ainsi que l’objectif de cette caravane est de sensibiliser les corps de métier du bâtiment à une utilisation appropriée des matériaux de construction, pour améliorer la durabilité des ouvrages, à une meilleure mise en œuvre des matériaux de construction pour améliorer la qualité des bâtiments et aux règles de sécurité sur les chantiers pour préserver leur intégrité physique.

Pour ce faire, depuis le 25 novembre 2013, «Kafilat takwine Lafarge» sillonne le Maroc et formera, sur les 2 prochaines années, plusieurs milliers d’ouvriers du bâtiment. «C’est un projet qui s’étale sur deux ans et qu’on a démarré avec 19 étapes sur deux régions du Maroc, qui sont Chaouia-Ouardigha et Tadla-Azilal. Ensuite, on reprendra en 2014 avec les autres régions en commençant par le Grand Casablanca. S’en suivront les autres régions pour couvrir au bout des deux années du projet, l’ensemble des régions du Royaume», a précisé M. Hassani.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *